Le sélectionneur de l’équipe nationale A’, Madjid Bougherra, a indiqué ce 30 novembre à Doha que “le plus important est de réussir notre entrée”, à l’occasion de la rencontre face au Soudan (Gr.D), pour le compte de la première journée de la Coupe arabe Fifa-2021, prévue mercredi (11h00) au stade Ahmed Ben Ali à Doha.

“Le premier match de la compétition est toujours très important pour bien débuter et prendre confiance. Nous nous sommes bien préparés et nous avons bien analysé l’adversaire. Tout a été mis en œuvre pour bien réussir notre entame face au Soudan.”, a déclaré Bougherra lors d’une conférence de presse d’avant-match, accompagné par le gardien et capitaine de l’équipe A’, Raïs M’Bolhi.

La sélection A’, renforcée par des joueurs de l’équipe A à l’image du portier Raïs M’bolhi (Al-Ittifaq/ Arabie saoudite), désigné capitaine dans ce tournoi, le défenseur Djamel Benlamri (Qatar SC), ou encore l’ailier gauche Youcef Belaïli (Qatar SC), devra impérativement l’emporter pour se mettre en confiance dès le début, avant d’affronter le Liban (samedi 4 décembre) puis l’Egypte (mardi 7 décembre), considérée comme le concurrent direct pour la qualification en quarts de finale de cette 10e édition, sous sa nouvelle appellation.

“Tous les matchs sont des derbys, ce qui est très excitant. Avec des joueurs comme Raïs, forcément, on a hâte de rentrer dans la compétition. Nous sommes prêts pour la pression. Nous avons l’expérience et les joueurs gèrent très bien tout ça à chaque fois. L’EN est attendue partout depuis quelques années. Toutes les équipes veulent nous battre, ça fait partie du boulot.”, a-t-il relevé. Pour le sélectionneur de l’équipe A’, la compétition doit avant tout permettre de valoriser l’image de l’Algérie.

“Je suis très content d’être au Qatar. Nous attendions cette Coupe arabe depuis un certain temps. J’ai pu retrouver mes joueurs en stage, d’abord à Dubaï. Nous sommes ensemble depuis le 27 novembre et je les ai sentis très concernés et très motivés par cette compétition. (…). Nous avons une rivalité entre équipes arabes et nous voulons hisser très haut notre drapeau. Pour toutes ces raisons, je suis très confiant.”, a-t-il dit.

Interrogé quant à l’impact de l’incorporation de nombreux éléments de l’équipe première, à l’image de M’Bolhi, Benlamri, Tahrat, Belaïli et Bounedjah, le sélectionneur s’est voulu rassurant : “Il était prévu de longue date que nous allions incorporer des éléments de l’équipe première à ma sélection pour la Coupe arabe. Tous les joueurs sont très motivés. Avoir de l’expérience et du vécu, tout ça ne peut être qu’un plus pour nous, notamment pour certains jeunes de mon groupe qui n’ont jamais disputé de compétition internationale. Le volet psychologique de la compétition est facilité par leur expérience, la série de 34 matchs sans défaite, la CAN-2019 remportée. Je n’ai vraiment pas besoin de les motiver.”, a conclu Bougherra.