L’équipe nationale sera engagée en Coupe Arabe FIFA 2021 du 30 novembre au 18 décembre au Qatar avec 15 autres nations. Ce n’est pas Djamel Belmadi qui mènera l’équipe. En effet, c’est l’équipe A’ de Madjid Bougherra qui disputera l’épreuve. Mais il faut savoir que la Fédération algérienne de football (FAF) ainsi que le sélectionneur de l’EN ne veulent pas brader cette participation. Au-delà de la prime alléchante pour le vainqueur, cette étape permettra de gérer l’état physique de certains Fennecs afin qu’ils soient compétitifs pour de la CAN-2021.

Par Mohamed Touileb
Dans 9 jours, la première Coupe Arabe certifiée FIFA débutera. Et les ‘’Fennecs‘’ comptent bien briller lors de ce rendez-vous en se présentant avec la meilleure équipe qui soit hors les éléments «européens». D’ailleurs, Madjid Bougherra pourra compter sur l’apport des Benlamri, Belaïli, Bounedjah, Raïs M’Bolhi et d’autres sélectionnés habituels de l’équipe championne d’Afrique.
Préserver la compétitivité des Verts du Golfe
Sachant que les championnats du Golfe seront en ‘’stand by‘’ lors de cette période, des «Verts» pouvaient se retrouver à cours de compétition. Mais Belmadi, en collaboration avec Bougherra, a trouvé une solution pour éviter que ce repos n’impacte sur certains éléments concernés par la CAN-2021 dans moins de deux mois.
D’ailleurs, le premier responsable de la barre technique des ‘’Guerriers du Désert‘’ a évoqué ce point en octobre puis en novembre. Comme pour insister sur l’importance de cette étape. Le statut de Champion d’Afrique a été « confié » à Bougherra et ses protégés afin qu’ils le défendent sachant que Mahrez et les autres ne peuvent pas prendre part à ce challenge régional. « La Coupe arabe va être une compétition relevée. Les championnats du Golfe vont s’arrêter pendant la période de ce tournoi et nous avons plusieurs joueurs qui évoluent là-bas. Nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir des cadres qui s’arrêtent pendant trois semaines ou un mois alors que nous avons une Coupe d’Afrique qui va vite arriver (09 janvier – 06 février, NDLR). Il serait alors très difficile de les remettre en route», avait informé Belmadi en octobre dernier avant la double-confrontation face au Niger.
Un ‘’prize money‘’ salivant de 5 millions d’euros
Néanmoins, le successeur de Rabah Madjer a précisé que « le seul problème c’est que le tournoi se termine le 18 décembre et si on compte jusqu’à la finale. Il y aura 6 matchs, soit, jouer tous les trois jours, c’est un peu beaucoup. Bien sûr, on ne peut pas faire jouer tous les joueurs de l’équipe A tous les trois jours, ça c’est sûr. Il faut qu’ils aient de la compétition mais il ne faut pas qu’ils contractent de blessure ». Comprenez donc que même s’il ne sera pas sur le banc, Belmadi a déjà mis en place une feuille de route pour ‘’Bouggy’’ avec un temps de jeu bien défini pour chaque joueur concerné par la CAN.
La présence de Belaïli et les autres restent une plus-value qui pourrait aider l’équipe à aller loin dans cette coupe. Surtout que le ‘’prize money‘’ pour la sélection consacrée est de 5 millions d’euros. Une somme sur laquelle la FAF, en délicatesse avec ses finances, ne pourrait pas cracher. On devine donc que cette étape qatarie est prépondérante à bien des égards.