Le MC Alger jouera, ce soir (20h) au Complexe Mohamed V (Casablanca), son quart de finale « retour » de Coupe d’arabe des clubs UAFA face au Raja local. Battu sur le score de 2 buts à 1 lors du match « aller », disputé le 4 janvier dernier au stade Mustapha Tchaker de Blida, le « Doyen » devra renverser un adversaire en marquant au moins deux buts. Sachant la qualité de l’adversaire et la forme des Algérois, la mission s’annonce très complexe pour ne pas dire impossible.

Le risque de faire les adieux au tournoi est majeur. Pour preuve, Nabil Neghiz, désigné nouvel entraîneur du Mouloudia, n’a pas voulu prendre de risque et diriger l’équipe pour ce déplacement au Maroc où ses nouveaux poulains se trouvent depuis jeudi dernier. C’est donc l’intérimaire Mohamed Mekhazni qui se chargera de terminer l’œuvre et essayer (pourquoi pas ?) de réaliser une sensation en éliminant les Casaouis chez eux.
S’ils ont un pied en dehors de la compétition, les Mouloudéens ne se veulent pas résignés à l’idée de quitter le tournoi sans se battre pendant les 90 minutes à venir. « Nous sommes mobilisés pour ce match retour contre le Raja. On sait que ce ne sera pas simple face à un coriace adversaire qui a l’avantage d’avoir gagné le match aller chez nous. Mais soyons en sûr qu’on n’ira pas au Maroc en victime expiatoire », a assuré Abdennour Belkheir persuadé que « rien ne sera simple mais dans le football, rien n’est impossible. On va tout faire pour essayer de ramener la qualification au pays. On ne va pas au Maroc avec la fleur au fusil. On va se donner à fond pour essayer de déjouer tous les pronostics.»

Spirale négative
« Déjouer », ce verbe a longtemps collé aux « Vert et Rouge » pris dans une spirale négative depuis 4 rencontres. Toutes ont été perdues. En plus du revers face aux Marocains à l’aller, il y a eux deux autres en championnat et un en Coupe d’Algérie contre le Wydad Boufarik. C’est pour dire que les coéquipiers d’Abdelmoumen Djabou, qui n’a toujours pas repris le chemin des entraînements, se doivent de se ressaisir.
C’est sans ce dernier que le team de la capitale devra faire. Pas une grosse perte sachant que l’ancien de l’ES Sétif n’a jamais eu ce rôle prépondérant qu’on attendait de lui depuis sa venue. Surtout qu’il a des indemnités à hauteur de 3 millions de dinars mensuels.
Ce qui fait de lui le footballeur le mieux payé du championnat. Toujours pour ce qui est de l’effectif, il faut savoir que la délégation du MCA s’est rendue avec 20 joueurs seulement dans le Royaume chérifien. Les choix ne seront pas vastes pour Mekhazni contre des Casaouis qui sont dans une bonne dynamique avec -notamment- la présence dans les quarts de la Ligue des Champions CAF.
Pour la tableau des épreuves, si jamais le Mouloudia est éjecté de ce challenge, il ne lui restera que la Ligue 1 pour tenter de sauver la saison. Pour un sigle qui jouait sur trois fronts au début de l’exercice, c’est déjà deux jokers de grillés. Il faut savoir que cette messe arabe était un objectif majeur sachant que le vainqueur touchera une belle enveloppe de 6 millions de dollars. Avant la seconde manche à Casa, les Dz voient le pactole s’éloigner. Peuvent-il se sublimer est inverser la tendance? L’issue de ce derby maghrébin nous le dira.