C’est aujourd’hui que sera lancée la 15e édition du Festival international de Djemila au niveau de l’espace romain, vestige de l’ex-Cuicul, a-t-on appris du commissaire du festival, Khaled Mehnaoui.

L’événement culturel, qui s’étalera sur cinq jours, du 4 au 8 août, accueillera de grands noms de la chanson de jeunes. Le coup d’envoi de ce festival sera donné par la ministre de la Culture, Meriem Merdaci, qui se déplacera dans le cadre d’une visite de travail et d’inspection. Selon le commissaire du festival, toutes les mesures nécessaires sont fin prêtes pour la réussite de cette édition. A propos des appels lancés à travers les réseaux sociaux pour l’annulation de ce festival, il a précisé que ce festival sera financé par le budget du secteur de la culture.
«Cet espace permettra à ces chanteurs de présenter leur art. C’est inacceptable de les pousser vers les cabarets», a-t-il ajouté. Un riche programme a été concocté par les organisateurs et plusieurs styles de la chanson algérienne seront présentés à l’instar du rai, chaoui, tergui, staifi pour répondre aux attentes des jeunes. A noter que ce festival a, au fil du temps, perdu son cachet international. Pour cette édition, le chanteur libanais Iwane sera le seul chanteur étranger. Selon le commissaire du festival, 26 chanteurs vont se succéder en l’espace de cinq nuits pour faire vibrer le public.
Des vedettes algériennes venues de différents horizons, à l’instar de Kader Japonais, Kenza Morsli, Massi, Bilal Seghir, cheb Fares, Radia Manel, Samir Leulmi, Radia Manel, Mok Saib, Amine Babylon, Hocine Staifi, Salim Chaoui, Bekakchi el Khier, Hocine Staifi, cheb Didine, Aït Amara ont été conviés pour animer ces soirées. A noter que 60 jeunes de la commune de Djemila seront pris en charge par le commissariat du festival en les intégrant dans l’équipe d’organisation. Pour encourager le déplacement des jeunes vers la ville romaine de Djemila, des bus seront mis gratuitement à leur disposition à partir du chef-lieu de wilaya et de la ville d’El-Eulma. Par ailleurs, la décision de baisser les prix des billets à 300 DA a été prise par le commissariat du festival pour encourager le grand public à se déplacer à Djemila.