Le pétrole pourrait vite atteindre 100 dollars le baril d’ici quelques mois, prédisent les experts. Les contingences géopolitiques se faisant de plus en plus pressantes à mesure que se rapproche la fatidique date du 4 novembre.

L’éventualité n’est plus une simple supposition de conjoncture, ni une vue de l’esprit. Les sanctions unilatérales imposées par l’Amérique contre l’Iran pourraient avoir pour effet de retirer du marché près de deux millions de barils par jour de brut d’ici la fin de l’année. Une situation qui rendrait possible une forte poussée des prix. Les marchés du brut pourraient alors se retrouver face à un cas inédit.
Cette situation nouvelle sur le marché pétrolier prouve encore une fois sa volatilité et sa vulnérabilité face aux influences des «maîtres du monde». Qui aurait parié, il y a seulement une année, sur un pétrole qui frôle la barre psychologique des100 dollars ? L’Opep et la Russie ont exclu toute augmentation supplémentaire de leur production.
Elles restent sourdes aux injonctions de Donald Trump et à ses menaces à peine voilées. C’est indéniablement la grande nouveauté dans le rapport de force particulièrement tendu entre les puissances.
C’est probablement la première fois depuis longtemps que les pressions des Etats-Unis, première puissance économique et militaire, sont accueillies par des haussements d’épaule par au moins deux puissances mondiales. Le scénario de sanctions américaines qui ne seraient appliquées que modérément serait bien inédit.
Et pourrait porter un sérieux coup à l’image hégémonique de l’hyperpuissance. Cette affaire des sanctions contre l’Iran touchant son système nerveux économique risque bien de constituer un sérieux revers pour un Donald Trump déjà mal en point sur le plan interne.
Ce coup de poker pétrolier contre l’Iran qui provoque déjà ses effets sur les prix aura indéniablement des conséquences non seulement sur le marché mondial de l’énergie mais aussi sur les rapports de force internationaux. Les semaines à venir seront, à n’en pas douter, riches en événements et tous les scénarios sont possibles.