Le nombre de P/APC suspendus dans la wilaya d’El Tarf est en perpétuelle augmentation. Hier encore, le wali d’El Tarf a suspendu celui de Chatt M. Aboughazi, impliqué dans de nombreuses affaires de corruption. Sa suspension intervient suite aux nombreuses enquêtes diligentées par les services de sécurité à son encontre. Selon des indiscrétions, plusieurs plaintes sont déposées où les auteurs dénoncent les pratiques peu orthodoxes de ce commis d’Etat. Cette suspension est dictée aussi par l’état des lieux de cette commune, dans la daïra de Ben M’hidi, visitée samedi dernier par le premier responsable. Ce dernier a constaté de visu le laisser-aller et le gel des affaires des citoyens par ce P/APC élu lors des dernières élections de novembre 2017. Notons au passage que les P/APC de la commune de Bouhadjar, de Drean, d’El Tarf ont été suspendus de leurs fonctions en attendant la décision qui sera prise à leur encontre par la justice. Tous sont accusés de corruption et de mauvaise gestion. Selon une source sécuritaire, tous les P/APC d’El Tarf anciens et nouveaux ont des dossiers lourds. Chacun a au moins trois affaires.
M. B.