La police hongroise a indiqué samedi avoir démantelé un réseau de sites internet frauduleux qui propageait des Fake news. Ces sites publiaient des fausses informations selon lesquelles des Hongrois étaient morts du coronavirus, dans le seul but d’attirer du trafic et de gagner de l’argent. Un couple est soupçonné d’avoir « géré des douzaines de faux sites d’informations et de pages Facebook répandant de fausses nouvelles« , a indiqué la police sur son site internet. En illustration, la police a montré un de ces sites, qui titrait : « Une Hongroise de 37 ans est morte à Budapest, probablement du coronavirus« . Des ordinateurs ont été saisis lors de plusieurs raids contre ces faussaires, qui ont eu lieu vendredi, ajoute le communiqué. Aucun cas de la maladie, qui fait les gros titres dans la presse du monde entier, n’a pour l’instant été signalé en Hongrie.