Près de 320.000 boites de médicaments à base d’hydroxychloroquine seront disponibles d’ici quelques jours dans le cadre du protocole de soin des patients atteints par le coronavirus, a indiqué ce dimanche à Alger Lotfi Benbahmed, ministre délégué à l’Industrie Pharmaceutique. . Intervenant lors de l’émission « L’invité de la rédaction » de la radio nationale chaine 3, le ministre délégué a fait savoir que l’Algérie disposait au début de la pandémie de 130.000 boites, d’autre part, le pays possède un programme d’importation en cours de 190.000 boites. « Sachant qu’une boite permet de prendre en charge un patient, grâce à plus de 290.000 à 320.000 boites d’ici quelques jours nous pouvons prendre en charge près de 320.000 malades« , a-t-il souligné. Il a fait observer que le protocole de soin à partir d’hydroxychloroquine est validé de plus en plus à travers le monde. De ce fait, l’Algérie a pris des dispositions avec d’autres fabricants locaux pour l’importation de matière première, a-t-il affirmé. « Sur l’hydroxychloroquine, nous sommes peut être l’un des premiers pays dans le monde à avoir mobilisé et même réquisitionné les stocks lorsque nous avons vu les premiers résultats en Chine et au Sud de la France« , a-t-il fait observer Interrogé sur l’absence des médicaments à base d’hydroxychloroquine dans les pharmacies, le ministre a estimé que la mise à disposition de ce médicament dans les officines aurait provoqué un achat massif par les citoyens rendant ce médicament indisponible pour les malades atteints par le coronavirus. Il a également insisté sur la nécessité de voir ce médicament prescrit par un médecin, le médicament ne se délivrant qu’en milieu hospitalier pour l’instant.