Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé samedi soir la mise en quarantaine quasi-totale de l’Espagne dont les habitants ne pourront sortir de chez eux que pour aller travailler ou d’autres raisons de première nécessité comme acheter à manger. Cette mesure drastique rentre dans le cadre de l’état d’alerte décrété pour quinze jours dans le pays, le deuxième plus affecté en Europe par l’épidémie avec plus de 5.700 cas.