La donne a changé. De manière très significative au point de revenir sur la position initiale. La CAF croyait que ses épreuves en clubs ( Ligue des Champions et Coupe de la Confédération CAF) et en sélections (éliminatoires de la CAN-2021 et le CHAN-2020) étaient à l’abri. Mais il n’en est rien. La suspension des championnats européens, d’où viennent beaucoup  d’internationaux, contraint l’instance Confédérale à revoir ses plans.

Mercredi dernier, la structure footballistique avait indiquer « maintenir la programmation de toutes ses compétitions » en assurant être « en contact avec les différentes fédérations pour trouver des solutions au cas par cas, pouvant aller jusqu’à l’organisation de matches à huis clos.» Ainsi, le duel entre l’Algérie et le Zimbabwe, comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN-2021 et programmé le 26 mars prochain, devait se jouer sans public. Et ce, conformément aux mesures préventives décidées par les Autorités de notre pays. Doctrines appliquées par les instances footballistiques à savoir la Fédération Algérienne de Football (FAF) et la Ligue de Football Professionnel (LFP).
Même l’UEFA a été impuissante
Aussi, l’organe confédéral a assuré qu’il « suit de très près l’évolution du Coronavirus (COVID-19) à travers le monde et en particulier sur notre continent. Sur la base des rapports quotidiens de l’OMS.» Les dernières évolutions du Covid-19, considéré désormais comme pandémie par l’OMS, poussent la CAF à reconsidérer son approche. Le calendrier doit, comme partout ailleurs, être redessiné.
Quand on sait que même la très puissant UEFA s’est pliée à la logique sanitaire en suspendant des matchs de la très prestigieuse Ligue des Champions ainsi que l’Europa League, la CAF ne pouvait que lui emboîter le pas. D’ailleurs, même le Championnat d’Europe (EURO) 2020, qui devrait se dérouler entre le 12 juin et le 12 juillet à venir, risque fortement le report. Surtout qu’il se déroulera dans 12 pays différents. En la situation actuelle, le transit est tout sauf une bonne chose.
CHAN-2020, la donne spécifique
Par ailleurs, dans son communiqué de mercredi, la CAF a émis l’intention maintenir « à ses dates initiales » son championnat d’Afrique des joueurs locaux (CHAN) 2020 devant se tenir du 4 au 25 avril 2020 prochains. Dans cette optique « une visite d’inspection de la commission médicale de la CAF est prévue les 14 et 15 mars 2020 au Cameroun. Cette mission a pour objectif d’évaluer l’ensemble des mesures préventives prises par le comité local d’organisation.» Cette épreuve est la seule à pouvoir survivre sachant qu’il n’y a pas besoin des joueurs évoluant à l’étranger. Toutefois, il n’est pas certain que les pays foyers du Covid-19, tel le Maroc, laissent leurs compatriotes quitter le territoire.
Dans tous ces rebondissements, il y a un fait important à relever : la nature pandémique du Coronavirus a pris tout le monde de court. L’univers de la balle ronde est directement touché avec des joueurs et des clubs qui sont mis en isolement. Personne n’est à l’abri et la prévention est exigée dans l’espoir de freiner la propagation.n