L’agence antidopage chinoise Chinada a décidé de suspendre «momentanément» ses activités de contrôles «dans un souci de protection de la santé» en raison de l’épidémie de coronavirus, et ce à six mois des Jeux olympiques de Tokyo, a-t-on appris hier auprès de l’Agence de contrôle internationale (ITA). L’agence antidopage «reprendra graduellement ses activités de contrôles aussitôt que la situation s’améliorera», a précisé à l’AFP l’ITA, basée à Lausanne.