La Tunisie, qui avait déjà fermé ses frontières maritimes, a annoncé lundi soir la fermeture des frontières aériennes et terrestres, afin de ralentir la propagation du nouveau coronavirus. Ce renforcement des restrictions décidées vendredi a été annoncé tard lundi, par le Premier ministre Elyes Fakhfakh lors d’une allocution télévisée, alors que la Tunisie a identifié 24 cas confirmés de covid-19. « Un conseil ministériel restreint s’est réuni et a décidé de fermer les frontières aériennes et terrestres (…) sauf pour les marchandises et les voyages de rapatriement », a indiqué le Premier ministre.