Quatre-vingt seize (96) nouveaux cas du variant britannique du SARS-COV-2 ont été confirmés durant les deux dernières semaines, alors que le nombre de cas indiens s’élève à 15 en une semaine, ce qui représente un total de cent onze (111) nouveaux cas confirmés en Algérie, a annoncé vendredi l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) dans un communiqué. « Dans le cadre des activités de séquençage relatives à la surveillance des variants du virus SARS-CoV-2, menées par l’Institut Pasteur d’Algérie sur les prélèvements reçus des différentes wilayas du pays, nous faisons état dans ce qui suit des nouveaux cas de variant britannique (B.1.1.7) et de variant indien (B.1.617), détectés durant les deux dernières semaines« , précise la même source. Durant la période s’étalant du 4 au 12 mai 2021 et concernant les 57 cas du variant britannique, l’IPA a détaillé qu’il s’agit de 34 cas dans la wilaya d’Alger, cinq (5) à Médéa, quatre (4) à M’sila, deux respectivement (2) à Constantine et Ouargla, trois (3) à Blida et un respectivement à Bejaia, et Bouira, El Oued, Ghardaia, Souk Ahras, Tissemsilt et Touggourt. Durant la même période, 15 cas du variant indien ont été enregistrés à Ouargla (14) et Tizi-Ouzou (1). Pour ce qui est de la période s’étalant du 13 au 20 mai, 39 cas du variant britannique ont été enregistrés à travers les wilayas suivantes: Alger (5 cas), Oran (15), Bouira (9), Béchar (9) et Bejaia (1). Dans son communiqué, l’IPA a encore invité les citoyens « à observer de la manière la plus stricte, les règles de base énoncées dans le protocole sanitaire (port du masque de protection, distanciation physique, lavage fréquent des mains) qui représentent dans ces circonstances, la seule garantie pour freiner la propagation de ce virus et éviter plus de contaminations« .