Les éditeurs de journaux marocains ont été appelés, ce dimanche, par leur ministère de tutelle, celui de la culture, de la jeunesse et des sports, à suspendre la publication et la distribution de la presse papier le jour même et jusqu’à nouvel ordre, rapporte plusieurs médias locaux. Cet appel intervient dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire en vigueur dans le Royaume Chérifien et de la mise en œuvre des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus, indiquent les mêmes sources. Le ministère incite les éditeurs à « continuer à fournir de l’information dans des formats alternatifs, vu les circonstances actuelles, contribuant ainsi aux côtés d’autres composantes des médias nationaux aux efforts d’information et de sensibilisation adressées aux citoyens. »

Ainsi, le groupe Arrissala éditeur des journaux l’Opinion et Al Alam a décidé l’arrêt temporaire du format papier et de basculer totalement vers la version digitale pour ses deux journaux. Ceux-ci proposent désormais et jusqu’à la fin de la période d’état d’urgence sanitaire, en accès gratuit et intégral, en ligne et sous format PDF,