La Confédération africaine d’athlétisme (CAA) a affirmé n’avoir encore pris aucune décision concernant le 22e championnat d’Afrique, initialement prévu en juin (24-28) à Alger mais dont la tenue est menacée par la pandémie de coronavirus (Covid-19). «Aucune décision n’a encore été prise», a indiqué le président de la CAA, Kalkaba Malboum, dans une note adressée aux associations membres de l’instance africaine et dont les athlètes sont concernés par le rendez-vous d’Alger. Le président de la CAA assure que son instance suit de près l’évolution des événements en relation avec le Covid-19 qui a conduit au report ou à l’annulation de toutes les compétitions prévues en mars et avril. «Nous surveillons de près la situation avec le comité local d’organisation et vous tiendrons au courant de toutes les nouveautés», a conclu le Camerounais.
L’enjeu du rendez-vous d’Alger est de taille car il sera l’une des dernières occasions pour les athlètes du continent de se qualifier aux Jeux olympiques Tokyo-2020. Suite à la pandémie du Covid-19, la Confédération africaine d’athlétisme avait décidé de reporter les Championnats d’Afrique de cross-country, initialement programmés le 8 avril au Togo, jusqu’en 2021 et la réunion du Conseil de la CAA sine die