Le nombre de cas confirmés de coronavirus a encore augmenté hier en Algérie pour atteindre 12 personnes. «Quatre nouveaux cas de coronavirus (nom scientifique Covid-19) ont été confirmés mercredi en Algérie, portant à douze le nombre de personnes infectées par le virus dans le pays», selon le dernier bilan arrêté hier par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, qui assure que le dispositif d’alerte mis en place est renforcé régulièrement.

Quant à la femme décédée à Blida, au courant de la semaine, supposée atteinte par le coronavirus, il s’est avéré, après les tests, que son décès était dû à la grippe saisonnière, a précisé le directeur de la santé publique de la même wilaya, Ahmed Djemaï, écartant ainsi les informations selon lesquels le coronavirus a été à l’origine d’un décès en Algérie.
Les nouveaux cas testés positifs ont été enregistrés dans la même famille, habitant à Boufarik, a annoncé le ministère dans un communiqué, précisant que «l’enquête épidémiologique se poursuit pour retrouver et identifier toutes les personnes qui ont été en contact avec le ressortissant algérien et sa fille, tous deux résidant en France». Ces deux personnes, qui étaient venus en février dernier en visite en Algérie, chez leur famille à Boufarik, ont été à l’origine de la transmission du virus à la femme de 53 ans et sa fille de 24 ans.
Le ministère rappelle que «le dispositif de surveillance et d’alerte mis en place et renforcé régulièrement pour répondre à l’évolution de la situation épidémiologique du coronavirus a permis de retracer le parcours d’un Algérien de 83 ans et sa fille résidant en France ayant séjourné en Algérie du 14 au 21 février 2020, dans leur famille à Blida, et qui ont été confirmés positifs au coronavirus après leur retour en France, le 21 février 2020». Les deux femmes de Boufarik, qui étaient d’abord des porteurs sains, ont été confirmées positives au coronavirus dimanche 1er mars par le laboratoire national de référence de l’Institut Pasteur d’Algérie. Ce qui avait conduit les structures de la santé à travers le territoire national à rester en état d’alerte et à prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour parer à toute éventualité, suite aux directives de la tutelle. En effet, des instructions fermes avaient été données aux différents établissements hospitaliers pour se doter du matériel nécessaire, notamment les masques (demi-masque filtrant coque et les masques chirurgicaux à élastique), les combinaisons, les lunettes, les gels, etc. Le ministère de la Santé affirme que le dispositif de veille et d’alerte mis en place «demeure en vigueur et la mobilisation des équipes de santé reste à son plus haut niveau», comme il revient sur la nécessité du «strict respect» des mesures préventives consistant, notamment, à «se laver les mains à l’eau et au savon ou une solution hydro-alcoolique». Il rappelle également, qu’«en cas de toux ou d’éternuement, se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou un mouchoir en papier à usage unique, s’en débarrasser immédiatement après utilisation et se laver les mains». A propos d’éventuels cas suspects au niveau de l’université Blida 1, la direction de l’université a indiqué que les tests effectués sur les personnes suspectées, qui ont été en contact avec la famille infectée de Boufarik, se sont révélés négatifs. Par ailleurs, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a affirmé, dans un communiqué rendu public hier, qu’«aucun cas n’est signalé à travers de toutes les universités du pays, ni au sein des étudiants algériens ni au sein des étudiants étrangers qui y sont inscrits ».
Les consignes du consulat de France à ses ressortissants
Toujours en Algérie, le consulat général de France à Alger a adressé, hier, des consignes à ses ressortissants afin de se prémunir contre l’épidémie du coronavirus, leur recommandant notamment de «différer dans la mesure du possible les déplacements à l’étranger et éviter les voyages dans les zones contaminées». «La communauté française est invitée à appliquer les mesures d’hygiène régulières et répétées qui constituent une barrière efficace contre la propagation et le risque de contracter le virus du Covid -19», a indiqué le consulat général dans un communiqué diffusé hier sur sa page Facebook. Il leur recommande, comme mesures préventives, le «lavage régulier des mains, de tousser ou d’éternuer dans son coude, d’utiliser des mouchoirs à usage unique, de ne plus se serrer la main» mais aussi de «ne porter un masque qu’en cas de maladie» et de «différer dans la mesure du possible les déplacements à l’étranger et éviter les voyages dans les zones contaminées». Le consulat a, par ailleurs, invité spécifiquement ses ressortissants vivant en Algérie à «appeler le 3030 en cas de symptômes (fièvre, symptômes de la grippe…)». Jusqu’ à la fin d’après-midi hier, dans la région du Maghreb, il semble que ni la Tunisie ni le Maroc n’ont enregistré de nouveaux cas, à part un premier cas signalé la veille dans chacun des deux pays. Quant à la Chine, pays d’où a démarré le coronavirus, il est fait état d’une baisse du nombre de nouveaux cas pour le troisième jour consécutif, mais de 38 décès supplémentaires portant le nombre de décès dans ce pays à 2.981, avec plus de 80.200 personnes infectées au total. Depuis plusieurs jours, le nombre de nouveaux cas est en baisse en Chine, où des mesures de quarantaine draconiennes visant plus de 50 millions de personnes semblent porter leurs fruits.
La Corée du Sud, pays le plus touché par l’épidémie après la Chine, a répertorié hier 142 nouveaux cas de coronavirus, soit une hausse nettement inférieure à celle de la veille mardi, mais qui porte le total des cas constatés dans le pays à 5.328. Hier, quatre nouveaux décès ont été annoncés, ce qui porte le bilan de l’épidémie en Corée du Sud à 32 morts.