Les animateurs de la Coordination nationale des comités de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques ont de nouveau lancé un appel à une marche citoyenne afin de réclamer le déblocage des projets du groupe Cevital.

Un agenda initial a été retenu hier lors d’une rencontre-débat qu’a abritée le siège du comité de participation de Cevital, et élargie à tous les segments de la société : le mardi 11 décembre à partir de 10h avec comme point de départ le siège du complexe agroalimentaire de Cevital, à Béjaïa, en direction du siège de la wilaya. Premier à s’exprimer, Mourad Bouzidi, porte-parole de la Coordination des comités de soutien aux travailleurs de Cevital, a appelé à une forte mobilisation, tant « nous comptons beaucoup sur la mobilisation citoyenne pour faire de notre action une marche historique qui fera date. Il s’agit d’un sursaut patriotique contre cette politique de deux poids, deux mesures imposée par une main invisible », en faisant sienne cette dernière expression prononcée par le P-DG de Cevital, Issad Rebrab, vendredi dernier sur un plateau de télévision étrangère. Au-delà de la participation citoyenne massive qui a marqué la rencontre de la Coordination, des représentants de partis politiques ont également tenu à y être présents, notamment le représentant du Mouvement de la société pour la paix (MSP) à Béjaïa qui a appelé à « la nécessaire union et transcendance de nos divergences politiques pour parvenir à basculer le rapport de force en notre faveur ». Un autre parti, le RCD, a été fortement représenté aussi à travers la présence de son député Atmane Mazouz, son chef de groupe d’élus à l’APW, Me Djamel Benyoub, et d’autres élus locaux, dont le P/APC de Tinebdar, Mustapha Hadjal. Dans le même sillage, Mohamed Bettache, sénateur du FFS, et les deux présidents d’APC de Béjaïa et d’Aït Smaïl, de la même couleur politique, ont réaffirmé leur soutien « total » au groupe Cevital, non sans réclamer le déblocage de son projet de réalisation d’une usine de trituration de graines oléagineuses à Béjaïa.
Au terme de la rencontre, la Coordination des comités de soutien aux travailleurs de Cevital, élargie aux membres présents à son initiative, ont rendu publique une déclaration dans laquelle elle appelle tout un chacun à « s’organiser dans le sens de défendre un droit citoyen fondamental qui est celui du travail », invitant tous les citoyens « soucieux du devenir socioéconomique tant de la région que du pays, à rejoindre massivement la marche pacifique du 11 décembre prochain à Béjaïa ».