Les préparatifs se poursuivent pour la tenue de la 6e session de la Commission économique mixte algéro-allemande prévue les 21 et 22 février 2017 à Alger. Dans ce cadre, Abdeselam Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines a reçu, lundi, Michael Zinner, l’ambassadeur allemand à Alger.

L’Allemagne fait part de sa volonté de coopérer dans plusieurs secteurs intégrant ainsi le programme gouvernemental de diversification économique. En effet, plusieurs filières industrielles intéressent les entreprises allemandes telles que l’industrie mécanique, la sous-traitance automobile la chimie et l’industrie pharmaceutique. Parmi les objectifs de cette coopération, la promotion du partenariat économique bilatéral et la mise en place des programmes de coopération à l’adresse des PME. A noter qu’une rencontre des opérateurs économiques des deux pays se tiendra en marge des travaux de la 6e Commission mixte algéro-allemande. Cette commission de travail aura pour but d’aboutir à une phase plus concrète des partenariats bilatéraux entre les deux pays grâce à la définition de projets tangibles pour les entreprises allemandes. Des projets basés sur l’innovation et la densification des initiatives dans les secteurs prioritaires dans le plan du gouvernement, mais aussi les secteurs où il y a une possibilité d’intégration importante. Pour le partenaire allemand, il s’agit aussi de nouer des relations de partenariat durables et diversifiés à travers notamment le transfert de la technologie. La formation est également au centre des projets de partenariats algéro-allemands, les investissements dans la formation des jeunes et de la main-d’œuvre, tel que l’accord entre le groupe Siemens et des universités algériennes pour la formation de jeunes ingénieurs. L’un des principaux objets de la coopération économique algéro-allemande reste le secteur de l’industrie automobile. Pour rappel, le Groupe Volkswagen produira dès juin prochain ses premiers modèles de véhicules en Algérie. Abdeselam Bouchouareb était justement, à la mi-janvier, en visite sur le chantier de l’usine Sovac Production pour s’enquérir de l’avancement des travaux du projet d’usine de Relizane où sera produite la Volkswagen Golf, premier modèle allemand de production algérienne. L’on peut également citer le projet pilote de formation d’une main-d’œuvre qualifiée en cours de généralisation cette année, grâce notamment au concours de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie (AHK).
Par ailleurs, l’Algérie et l’Allemagne comptent étudier les possibilités de coopération économique dans les domaines de l’énergie et de l’environnement. Dans le secteur énergétique, le programme algérien de développement des énergies renouvelables prévoit une production de 22 000 MW d’électricité de source renouvelable à l’horizon 2030, notamment solaire et éolienne, destinée au marché intérieur, en plus de 10 000 MW supplémentaires à exporter. Un marché potentiel qui suscite un grand intérêt des d’entreprises allemandes du secteur. Par ailleurs, à Annaba, un projet pilote algéro-allemand a été initié pour la gestion intégrée des déchets ménagers. Autre programme intitulé « Gouvernance environnementale et biodiversité » (GENBI) vise à améliorer la gouvernance de la biodiversité. Annaba encore et El Taraf ont été choisies pour la mise en place du projet pilote, lui aussi fruit de la coopération entre les deux pays.