Dans un entretien accordé à La Gazzetta dello Sport, Manolo Gabbiadini, contrôlé positif au Covid-19, raconte le jour où il a appris la nouvelle. Comme d’autres cas, l’attaquant de la Sampdoria ne présentait presque aucun symptôme. Un témoignage aussi fort que préventif.
C’est l’histoire d’un mec normal. Si Manolo Gabbiadini est avant tout connu comme un joueur de football professionnel, et qui plus est en Serie A, l’attaquant de la Sampdoria Gênes n’en demeure pas moins un homme, un mari et un père de famille. Le 12 mars dernier, dans un communiqué, son club annonçait qu’il avait été testé positif au Covid-19. «J’ai eu un peu de fièvre le mardi 10 mars, mais je n’ai pas pensé au virus», confie-t-il dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport ce hier.
«J’allais très bien»
«Cette nuit-là, j’ai mal dormi, je me suis souvent réveillé et le matin, ma tête tournait mais elle n’était pas chaude, assure-t-il. J’ai pris ma fièvre uniquement pour déculpabiliser et j’avais 37.5°C. J’ai appelé le docteur de la Sampdoria (…) Martina, ma femme, m’a demandé de faire le test : on a deux enfants en bas âge à la maison. Le docteur est venu le faire et nous nous sommes donnés rendez-vous le lendemain.»
Au fur et à mesure des heures, la fièvre passe. Et Manolo Gabbiadini, alors, ne se doute de rien. «J’allais très bien», confie le buteur italien. Mais dans l’après-midi, le médecin de son club le rappelle. Et la nouvelle tombe : il a bien contracté le coronavirus.
«Je lui ai demandé s’il plaisantait même si c’était évident que non, raconte-t-il. Et c’est à partir de là que j’ai commencé à réfléchir à propos du virus. Si le docteur m’avait dit d’attendre un jour avant de décider si faire le test, je ne l’aurais pas fait car je me sentais très bien. Et pensant ne pas être positif, je serais parti acheter des fruits en-dessous de chez moi et je l’aurais transmis involontairement à une personne âgée : une pensée horrible qui me tourmente.»
« Je pense que nous avons tous sous-estimé ce virus»
C’est ainsi que le joueur de la Sampdoria a «compris» que «beaucoup de personnes étaient positives sans le savoir». «La bataille se gagne d’une façon : en respectant les règles et en restant à la maison», prévient-il, assurant que sa femme et ses deux enfants allaient bien. «Je pense que nous avons tous sous-estimé ce virus. C’était difficile de prévoir une pandémie aussi grave, je fais maintenant très attention». Il y a une semaine, la Sampdoria annonçait quatre nouveaux joueurs (Omar Colley, Albin Ekdal, Antonino La Gumina et Morten Thorsby) positifs au coronavirus, ainsi que le médecin du club. En Italie, la barre des 4.000 morts a été franchie vendredi. C’est actuellement le pays le plus touché au monde par la pandémie de Covid-19