Le directeur par intérim de la direction de commerce de la wilaya d’Oran, Mokkadem Noureddine, a appelé les commerçants à se conformer à la règlementation en vigueur dans la vente du lait pasteurisé en sachet, leur signifiant qu’ »aucune justification n’est tolérée » quant à l’augmentation illégale des prix et à la vente concomitante. Sur le marché, a-t-il indiqué mercredi à l’APS, il a été constaté que les prix du lait pasteurisé en sachet d’un litre « dépassent largement le prix réglementé malgré les mises en demeure répétées » des services de contrôle des pratiques commerciales de la direction de commerce de la wilaya d’Oran. Lors d’une opération de contrôle, mardi, des prix des produits de large consommation réglementés, les services de contrôle de la direction du commerce de la wilaya d’Oran ont dressé des procès verbaux à l’encontre de trois commerçants activant dans le segment alimentation générale pour « pratique de prix illicite et vente concomitante », a indiqué M. Mokkadem, précisant que l’infraction est liée à une augmentation injustifiée du prix de vente du lait pasteurisé. « Une amende de 20.000 DA a été infligée aux contrevenants. En en cas de récidive, ça sera la fermeture définitive », a averti le même responsable, rappelant que le prix réglementé du sachet de lait d’un litre est de 25 DA. Selon Mokkadem Noureddine, le contrôle du lait en sachet d’un litre s’effectue en amont au niveau des laiteries en toute loyauté et transparence des transactions commerciales, ainsi qu’à la sortie des usines dont le prix (LPC) est de 23,35 DA et en aval, en suivant le circuit de distribution du produit jusqu’à la consommation. Pour rappel, le lait pasteurisé en sachet d’un litre est destiné exclusivement aux ménages et nullement autorisé aux prestataires de services à savoir les cafétérias, les crémeries et les pâtisseries. La capacité de production des unités de lait Giplait par jour est de 224.023 litres par jour, a fait savoir la même source, soulignant que les quantités de lait proviennent pour l’essentiel des unités Giplait des wilayas limitrophes à savoir Saïda, Mostaganem, Tlemcen et Sidi Bel-Abbes. Le bilan provisoire des services de contrôle des pratiques commerciales de la direction du commerce d’Oran fait état de 73 interventions dans les 48 dernières heures. L’opération de contrôle touchera bientôt d’autres produits soutenus, tels que la farine, la semoule, le sucre et l’huile alimentaire. Parallèlement, une enquête sur les articles scolaires est en cours par les services de contrôle par la direction du commerce pour veiller au respect de l’affichage des prix des articles ainsi que la facturation, a-t-on indiqué. Cette opération vise à encadrer le marché afin d’assurer une stabilité des prix et éviter les fraudes, a-t-on fait observer de même source.