Dans un bilan rendu public par sa cellule de communication, la Direction du commerce de la wilaya fait état de pas moins de 535 interventions effectuées durant la troisième décade du mois béni du 4 au 13 mai 2020, par les 29 brigades de contrôle des pratiques commerciales auprès de 120 commerces de gros et 415 détaillants. A l’encontre de ces derniers, il a été établi un total de 84 procès-verbaux pour diverses infractions : défaut d’affichage, de facture, opposition au contrôle, non-respect des activités portées sur le registre de commerce. S’agissant de la protection des consommateurs et de la répression des fraudes, les 29 brigades de contrôle mobilisées ont effectué 317 interventions auprès de 13 commerces de gros, 11 unités de production et 293 commerces de détail, sanctionnées par la saisie de plus de 11 quintaux de produits périmés impropres à la consommation d’une valeur financière globale estimée à plus de 40 millions de centimes, parmi lesquels plus de 266 kilogrammes de viandes blanche et rouge. Parmi les mesures répressives entrant dans le cadre de la protection des consommateurs, les services de la Direction du commerce ont proposé à la fermeture 24 commerces, dont 11 ne disposant d’aucun document administratif autorisant leur activité. Persistant toujours à travers la wilaya, particulièrement au niveau des comptoirs commerciaux de Aïn M’lila de la pièce détachée, et Aïn Fakroun du prêt-à-porter, le défaut de facturation se chiffrant à plus de 8 milliards de centimes en une dizaine de jours ne cesse de porter préjudice au Trésor public.
2 dealers neutralisés
Agissant dans le cadre de la lutte contre la criminalité et notamment la commercialisation de drogue et de psychotropes, les éléments de police judiciaire de la Sûreté de wilaya sont parvenus à arrêter 2 dealers et saisi une quantité de drogue. C’est suite à l’exploitation le 10 mai 2020 des informations crédibles faisant état de l’écoulement de drogue en milieu juvénile par un individu âgé de 43 ans que les enquêteurs ont procédé à son arrestation. La fouille de ce dernier s’est soldée par la saisie de 8 plaquettes de drogue prêtes à l’écoulement et d’une somme d’argent (revenu de vente). Poursuivant leurs investigations par la fouille réglementaire du domicile du suspect, les enquêteurs sont parvenus à arrêter un autre individu suspect, âgé de 41 ans, qui a entravé leur mission d’investigation. Déférés devant le Parquet mardi 12 mai 2020 pour « détention, commercialisation de drogue (kif traité), rassemblement illégal non armé, destruction de biens d’autrui, entrave de mission de policiers, infraction aux consignes de confinement partiel », les mis en cause ont été écroués. Sur un autre registre, les éléments de la Sûreté de daïra de Aïn Beïda ont neutralisé 7 individus suspects dans la participation à une rixe sur la voie publique le 15 mai 2020. Sitôt informés de la rixe déclenchée entre deux familles au niveau e la cité Kadri-Mohamed (zaouia), les policiers se sont rendus immédiatement sur les lieux pour mettre fin à la bagarre en question. L’intensification des investigations a permis aux enquêteurs d’identifier et d’arrêter dans la même journée les suspects. K. M.