L’Algérie a enregistré une très légère hausse du nombre des cas confirmés au nouveau coronavirus (Covid-19) et du nombre des cas de décès durant les dernières vingt-quatre heures, selon le bilan quotidien. Il est, ainsi, fait état de 112 nouvelles personnes testées positives au coronavirus durant les dernières 24 heures, contre 109 la veille. De même, il a été enregistré 10 décès (contre 7), a indiqué, hier, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar. Concernant les guérisons, celles-ci se sont établies à 129 personnes rétablies ayant quitté les structures hospitalières durant les dernières 24 heures, contre 186 la veille, selon le même responsable qui a annoncé ces chiffres lors du pont de presse quotidien consacré à la présentation du bilan de Covid-19, qui a ajouté que 39 patients sont en soins intensifs, soit en légère baisse par rapport à la veille (42). L’Algérie compte, ainsi, un total de «11.031 cas confirmés, soit 25 cas pour 100.000 habitants, de 777 décès et 7.735 de patients guéris» depuis le début de la pandémie il y près de quatre mois, a précisé Dr Fourar. Les nouveaux cas de décès ont été recensés dans les wilayas de «Blida, Sétif, Sidi Bel Abbes, Bouira, Oum El Bouaghi, Tiaret, Tissemsilt, Béjaia, M’sila et Constantine, a-t-il ajouté, notant que «les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 66% du total des décès». Il a, en outre, fait savoir que «29 wilayas ont enregistré des taux inférieurs au taux national de contamination», tandis que «12 autres n’ont recensé aucun nouveau cas positif au coronavirus durant les dernières 24 heures». Par ailleurs, le nombre de patients ayant bénéficié du protocole de traitement en vigueur (basé sur Hydroxy-chloroquine) s’élève à 22.539, dont 9.458 cas confirmés selon les tests virologiques (PCR) et 13.081 cas suspects selon des indications de l’imagerie et du scanner, a poursuivi Dr Fourar, qui a réitéré la nécessité de respecter les mesures de prévention. «Le port obligatoire des masques protecteurs est un devoir national et un comportement responsable envers la société grâce auquel nous arriverons à réduire la propagation du nouveau coronavirus et à juguler la pandémie», a-t-il soutenu. I. D.