Décidément, la police du Vieux Rocher ne chôme pas. Entre les menus larcins opérés quotidiennement et les saisies de drogue, notamment depuis quelque temps, les séquestres de devises à l’aéroport Mohamed-Boudiaf, les vols de voitures et les batailles rangées entre voyous, les limiers du divisionnaire Abdelkrim Ouabri ont réussi un coup magistral en démantelant et en mettant hors d’état de nuire un réseau spécialisé dans «la production» de fausse monnaie en devises (euro, dollar et livre turque).

En effet, la brigade mobile de la police judiciaire de Constantine est arrivée à mettre fin aux activités d’un important réseau de faux-monnayeurs qui voulaient inonder le marché parallèle de la devise en faux billets.
L’enquête aura permis de saisir des sommes conséquentes en monnaies européenne, américaine et turque. S’en est suivie la mise hors d’état de nuire et l’arrestation de cinq personnes suspectées d’être impliquées dans un trafic très dommageable pour une économie nationale déjà mal en point du fait de l’économie parallèle et, dans le cas qui nous intéresse, du marché noir en devises. Tout a commencé par des renseignements, recoupements, puis enquête sur une personne s’adonnant à une activité de «cambiste» au niveau de la ville de Khroub, et de plaintes de plusieurs personnes signalant avoir acheté des devises qui se sont avérées fausses. Tout cet ensemble de renseignements a abouti à l’arrestation d’un résident de Khroub en possession de sa fausse «marchandise».
Une perquisition de la demeure du suspect a permis de découvrir une importante somme en devises contrefaites. Ce qui a été confirmé par la police scientifique. Dès son arrestation, le mis en cause ne tardera pas à dénoncer quatre autres individus, des complices avérés qui seront cueillis dans différents quartiers de la ville de Constantine. Aux domiciles des compères du suspect, les policiers de la brigade mobile découvriront des sommes importantes en devises, en faux billets bien sûr. Les enquêteurs mettront la main sur un total de 204 600 euros, 18 500 dollars et 950 livres ou lires turques, selon un communiqué des services de la communication de la cellule des relations publiques de la Sûreté de wilaya de Constantine.
Les personnes arrêtées ont été présentées dimanche devant le parquet local. Agés entre 21 et 33 ans, les faux-monnayeurs présumés devront répondre de plusieurs charges, dont association de malfaiteurs, introduction, vente et distribution de faux billets de banque en euros, dollars US et en livres turques.