Le groupe pharmaceutique public Saidal lance mercredi à Constantine, la production du vaccin anti-Covid-19 de la firme chinoise Sinovac, sous la supervision du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, qui sera accompagné d’une importante délégation ministérielle. La production du vaccin chinois anti Covid-19 de Sinovac, le CoronaVac, par le Groupe Saidal garantira à l’Algérie une souveraineté sanitaire et consolidera l’économie nationale. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait annoncé à l’ouverture des travaux de la rencontre Gouvernement-walis que le premier vaccin contre la Covid-19, fabriqué en partenariat avec les amis chinois, sortira le 29 septembre courant de l’usine de Saidal à Constantine, soulignant que la solution pour faire face à la pandémie réside dans la vaccination de plus de deux tiers de la population. L’usine de production Saidal de Constantine produira un million de doses de vaccin anti Covid-19 dans le courant du mois d’octobre, 2 millions de doses en novembre et plus de 5,3 millions de doses de vaccin à partir de janvier 2022, selon le directeur de l’unité de production de Constantine du Groupe pharmaceutique Saidal, Karim Semrani. La capacité de production est de 320.000 doses par jour avec une moyenne de 8 heures de travail ce qui équivaut, d’après le responsable, à 8 millions de doses par mois, 96 millions de doses par an et 200 millions de doses suivant le système de travail par équipe. Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed, avait indiqué lundi dernier dans une intervention médiatique que l’Algérie compte se projeter dans l’exportation vers l’Afrique du vaccin anti-Covid « CoronaVac » dans le cadre de l’initiative « Africa-Vac » en vue de répondre aux besoins des pays africains. Il avait souligné que l’Algérie avait les possibilités d’être une plateforme africaine de « fil end finish » avec une capacité de production de 200 millions de doses par an, relevant que le groupe Saïdal est le seul producteur africain à avoir obtenu la licence de production du Coronavac. Le ministre de la Santé, Pr Abderrahmane Benbouzid avait estimé, dans une précédente déclaration, que le lancement de la production du vaccin anti-covid19 à l’usine de Constantine permettra à l’Algérie de se positionner en tête des pays avancés dans la production des vaccins à l’avenir, outre l’accès à cette substance au profit de tous les citoyens et la réduction de la facture d’importation. Le Premier ministre, ministre des Finances procèdera également lors de sa visite à la mise en service de la deuxième tranche de la ligne d’extension du tramway de Constantine, s’étendant de l’entrée de la circonscription administrative Ali Mendjeli jusqu’à l’Université Abdelhamid Mehri Constantine-2 sur un linéaire de 3,6 km.