Le nombre d’oiseaux migrateurs recensé au niveau des zones humides de la wilaya de Constantine, entre le 15 et le 31 janvier dernier, a connu un recul par rapport à la même période de l’année passée, a appris l’APS jeudi 3 février auprès du chargé de communication des services de la Conservation des forêts. « L’opération de dénombrement hivernal des oiseaux migrateurs s’est soldée par le recensement de 1 026 individus, représentant 18 espèces dont 10 protégés », a précisé à l’agence de presse, Ali Zegrour, rappelant qu’en 2021, au cours de la même période, un effectif estimé à 2 889 oiseaux a été dénombré, représentant 27 espèces dont 9 protégés.
M. Zegrour a justifié le recul dans le nombre des oiseaux migrateurs à Constantine par la sécheresse qui sévit et affecte le niveau d’eau des retenues collinaires et des lacs, endommageant, par ricochet, les marécages adjacents et affectant les plantes et les animaux dont se nourrissent les oiseaux migrateurs. Il a précisé que trois retenues collinaires dans la région de Salah Deradji, commune d’El Khroub, et Ibn Ziad connaissent une baisse « significative » d’eau.
Au cours de la récente opération de dénombrement des oiseaux migrateurs, des espèces protégées tels que le grand cormoran, la cigogne blanche, le foulque macroule, l’échassier blanc et le busard des roseaux ont été observées notamment à travers les plans d’eau d’Aïn S’mara et Benbadis, qui compte le plus grand plan d’eau, site de prédilection des oiseaux d’eau nicheurs.
La campagne annuelle de dénombrement des oiseaux d’eau migrateurs à Constantine a ciblé 22 sites entre plans d’eau et lacs. La faune ailée la plus répandue à Constantine est le canard colvert, la foulque macroule et la cigogne blanche, précise-t-on. n