Le directeur des services agricoles de la wilaya de Constantine (DSA), M. Yacine Ghediri, affiche un sourire à la mesure des résultats escomptés pour la récolte de céréales au compte de la saison 2018/2019. En effet, le lancement officiel de la campagne moisson-battage laisse entrevoir, encore une fois, une production record de blé sous toutes ses formes.

de Constantine, Hamid Bellagha
Pour cette année, les responsables du secteur misent sur des récoltes de blé dur et tendre, qui dépasseraient les 2 millions de quintaux. « La spécificité de la wilaya de Constantine cette saison est un saut quantitatif de plus de 11 % par rapport à l’année écoulée. Nous avons emblavé pour la saison écoulée 81 000 ha, et pour l’actuelle il a fallu 90 600 ha à travers la wilaya. La grosse part est revenue au blé dur avec 70 000 ha. Avec tous les calculs, le travail consenti, et les terres dévolues aux blés, nous tablons sur une récolte de 2 millions de quintaux, ou un peu plus. La cérémonie présidée par les autorités de la wilaya s’est déployée au niveau de l’exploitation agricole de Béni-Mestina, commune de Didouche Mourad. La campagne moissons-battages qui va se prolonger jusqu’à la fin du mois de juillet, apporte déjà des satisfactions relevées chez les responsables agricoles et les agriculteurs.
Trop de biens peut nuire
Ces derniers appréhendent quand même les capacités de stockage de la wilaya et craignent que leur production ne subisse les aléas d’une attente de stockage synonyme de détérioration du blé, notamment tendre. M. Ghediri tentera de tranquilliser les agriculteurs en énumérant les points de récolte de la wilaya, 15 selon le directeur de la DSA. L’inquiétude des producteurs de blé est compréhensible quand on récolte d’autres avis sur la question, notamment chez des cadres de la direction des services agricoles qui doutent fortement que la wilaya dispose de structures de stockage suffisantes, malgré les nouveaux silos réceptionnés il y a deux ans. Les doutes émis par les agriculteurs de blé sont « légitimes », nous dira un ex-président de l’association éponyme. Il nous citera le cas des producteurs de lentilles qui éprouvent les pires difficultés quand il s’agit de stocker leur production. D’ailleurs et dans le même sillage, interviendra un producteur de lentilles, céréale d’hiver, qui confirmera que lui et « les siens » ne cessent de faire des chaînes interminables pour vendre leur récolte pour stockage au niveau des silos de la CCLS. « Encore une fois, la production de lentilles a été très forte cette année, et fait suite à d’autres récoltes records enregistrées depuis des années au niveau de la wilaya. Le point d’orgue de ces récoltes se trouve dans la région de Ain Abid, et rien que pour les moissons riveraines, nous sommes bloqués parce que les silos de Didouche Mourad, Zighoud Youcef et Ibn Ziad peinent déjà à contenir toutes les rentrées ».
Il rajoutera que plusieurs producteurs de lentilles font à la chaîne depuis plusieurs jours, sans pouvoir placer leurs récoltes. La DSA reconnaîtra cette situation de fait et argumentera que « ce n’est que conjoncturel, et que tout rentrera dans l’ordre les prochains jours et que toutes les récoltes seront stockées comme promis ». M. Ghediri abondera dans le même sens spécifiant que les silos nouvellement acquis à Khroub, 500 000 quintaux en plus, ont fait que la capacité de stockage de la wilaya dépasse maintenant les deux millions de quintaux, lançant à l’adresse des cultivateurs que « d’autres wilayas voisines enregistrent des attentes de plus de quatre jours pour les agriculteurs », et affirmera que tout rentrera dans l’ordre les prochains jours et que « 600 000 quintaux de blés ont déjà été réceptionnés et stockés ». n