La superficie forestière ravagée par les incendies l’été dernier a connu une augmentation «sensible» dans la wilaya de Constantine, par rapport à l’année précédente, a appris l’APS dimanche auprès des services de la Conservation des forêts.
La surface détruite par ce phénomène parfois jugé criminel, a doublé au titre de l’été dernier, par rapport à la même période de l’année 2021, passant de 734,5 hectares à 1.576,5 hectares signalés entre début des mois de juin et octobre 2022, a révélé le chargé de l’information et de la communication à la Conservation des forets, Ali Zegrour. En dépit de la mise œuvre d’un dispositif «spécial» anti-incendie des forêts et l’organisation régulière de campagnes et de caravanes de sensibilisation et de vulgarisation sur les méthodes de lutte contre ce phénomène et son impact négatif sur l’économie nationale, organisées avec les différents partenaires dont le corps de la protection civile, le nombre de superficies incendiées reste en «nette hausse, ces dernières années», a-t-il déploré.
M. Zegrour a indiqué que le couvert forestier parti en fumée pendant cette période est constitué de 464,75 hectares de forêts, de 1.024,25 hectares de broussailles ainsi que 87,5 hectares de maquis, faisant savoir que le plus grand nombre de superficies endommagées a été recensé dans les sites forestiers de Draâ Naga dans la commune d’El Khroub et à celui d’El Hedadj dans la Commune de Ben Badis, au Sud-Ouest de la wilaya de Constantine, en plus de la foret de Djebal Ouahch, au chef- lieu de wilaya. L’été 2021, pas moins de 651 hectares sur la surface dévastée par les incendies représentaient les broussailles, tandis que la superficie des maquis ayant été affectée par ce même phénomène avait atteint 83,5 hectares, selon les dernières statistiques établies par les responsables de la Conservation des forets. Le représentant local a rappelé que «toutes les mesures avaient été prises pour faire face aux éventuels feux particulièrement les incendies de forêts pouvant se déclarer à travers les différents coins de la wilaya de Constantine», et ce, à travers la mobilisation, pour la première fois, d’une colonne mobile qui compte 24 agents réservés aux premières interventions, ainsi que d’importants moyens, à savoir 8 véhicules d’intervention d’urgence équipés des moyens nécessaires et l’installation de 23 comités de riverains notamment dans les zones forestières à risque.
Le plan d’intervention établi pour cette année, a-t-il ajouté, a consisté aussi en l’installation de 7 postes de contrôle, dotés de matériels de communication moderne et la mobilisation de 5 brigades mobiles constituées d’agents forestiers, dont des saisonniers. Pour rappel, la wilaya de Constantine compte un patrimoine forestier couvrant plus de 29.000 hectares parmi sa superficie utile estimée à 125.010 hectares. n