La laiterie Numidia de Constantine, filiale du Groupe public Giplait, a augmenté sa production de lait en sachet subventionné à plus de 350.000 litres par jour à compter du premier jour de ramadan.

Synthèse Farid Ainouche
« La laiterie Numidia a augmenté sa capacité de production quotidienne de lait pasteurisé subventionné de 190.000 litres par jour auparavant à plus de 350.000 litres durant le ramadan, conformément à un programme établi en coordination avec le Groupe Giplait et le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, afin d’assurer un approvisionnement en lait de la wilaya et de certaines wilayas voisines », a précisé à l’APS son directeur général Rachid Halimi.3« Cette quantité de lait est suffisante pour couvrir les besoins du marché local estimé à 180.000 litres/jour en plus des autres produits dérivés », a affirmé le responsable de la laiterie, soulignant que pour assurer cette augmentation, son entreprise fonctionne désormais avec trois équipes en H24. La distribution de la quantité de lait est effectuée par le biais de 110 camions frigorifiques (publics et privés), dont 40 couvrent la wilaya de Constantine parmi lesquels 15 appartiennent à la laiterie, a-t-il ajouté, indiquant que sa crémerie couvre également les besoins de certaines régions des wilayas de Mila, Jijel, Skikda, Oum El Bouaghi et Khenchela, outre des wilayas dans le Sud-est du pays comme Biskra et El Oued. M. Halimi a ajouté que la laiterie Numidia a aussi augmenté durant le Ramadhan sa production de lait de vache qui est passée de 10.000 à 30.000 litres/jour destinés à la consommation et à la nouvelle fromagerie, mettant l’accent sur « l’excellente qualité des laits produits par Numidia qui sont soumis à des contrôles stricts au laboratoire ». La laiterie Numidia compte en outre 18 points de vente ouverts dans huit wilayas, dont huit à Constantine, a indiqué M. Halimi qui a fait état de deux nouveaux points de vente qui vont renforcer les grands pôles urbains, en plus de l’approvisionnement de quatre marchés de proximité de la wilaya durant le mois de Ramadhan. n

Bibliothèque mobile pour les enfants des « zones d’ombre »

Les enfants des zones déshéritées ou enclavées, dites « zones d’ombre », de la région de Constantine vont pouvoir accéder à la lecture grâce à la mise en service par la bibliothèque principale de la ville d’un bibliobus. Ainsi, pas moins 6.387ouvrages vont être mis en circulation dans le cadre de l’encouragement de la lecture publique en cette période de vacances scolaires et dans une initiative prise par le ministère de la culture à l’occasion de la dernière édition du salon international du livre d’Alger (Sila). Selon la directrice de la bibliothèque principale de Constantine, Ouafia Derouaz, interrogée par l’APS, les ouvrages sélectionnés sont des manuels scientifiques, culturels, éducatifs et de divertissement. Le coup d’envoi de l’opération a été donné à la fin de la dernière semaine depuis la commune d’Ibn Ziad (Nord-ouest de Constantine) et elle « vise à susciter le goût de la lecture dans différents domaines et disciplines scientifiques chez les jeunes, notamment ceux des zones rurales éloignées qui ne disposent pas de structures culturelles », a affirmé Mme Derouaz. L’évènement est organisé avec la collaboration des assemblées populaires communales (APC). Il est à signaler que des activités ludiques permettant d’élargir les centres d’intérêt des enfants, des ateliers de dessin et de créativité artistique, des compétitions culturelles et scientifiques, des pièces théâtrales et des spectacles de clown présentés par des troupes locales, figurent en outre dans le programme devant se poursuivre jusqu’à la fin de la semaine en cours.