Six agents de la Direction générale de la sureté nationale (DGSN) ont été placées en détention. Il leur est reproché d’avoir subtilisé des produits psychotropes saisis lors d’une opération antidrogue et de les avoir dissimulés à des fins que l’enquête à venir éclaircira. Parmi les six policiers interpellés, trois d’entre d’eux appartiennent à la BRI.