Des journées médico-chirurgicales et de formation médicale continue dans plusieurs spécialités seront organisées «prochainement» dans le cadre de la coopération algéro-française, a-t-on appris à Constantine de l’Association santé humanisme et innovation franco-algérienne (Ashifa).
Des journées médicales en médecine interne, ORL, anesthésie- réanimation et en hépato-gastro-entérologie notamment «seront organisées au mois de mars prochain et marqueront la reprise des activités de l’association Ashifa, après une pause imposée par la conjoncture sanitaire exceptionnelle du Coronavirus», a indiqué à l’APS, le secrétaire général de l’association, le Pr Samir Benmakhlouf.
Il a, dans ce sens, fait savoir que ces spécialités ont été proposées en concertation avec des praticiens spécialistes du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Benbadis de Constantine, relevant que les équipes médicales pluridisciplinaires de l’association se relayeront pour assurer actes médicaux et échanges des connaissances médicales avec leurs homologues des différentes structures de santé.
Aussi, des formations, destinées aux paramédicaux, animées par des spécialistes en cicatrisation et stomie seront organisées en parallèle à ces journées médicales, a-t-il dit, indiquant que ces spécialistes donneront des cours théoriques et pratiques à travers la prise en charge des cas au CHU-Benbadis et les hôpitaux El Bir (Constantine) et El Khroub.
Mettant en avant la volonté de l’association Ashifa et des établissements de santé, à travers le pays, de consolider ce partenariat et l’échange d’expérience, Pr Benmakhlouf a souligné que le programme 2022 des missions médicales de l’association concerne, outre Constantine, les wilayas de Bouira et Tizi Ouzou, notamment.
De son côté, le représentant de l’association Ashifa à Constantine, Yacine Boudjaada, a relevé que cette association, qui a entamé ses activités en Algérie en 2018, avait assuré 9 missions dont 6 à Constantine, axées sur la réalisation d’interventions chirurgicales compliquées en chirurgie orthopédique et pédiatrique, en gastro-entérologie et en gynécologie-obstétrique notamment. Aussi, un programme de formation continue au profit des médecins et des paramédicaux algériens a été assuré dans le cadre de ces missions, a-t-on soutenu.
M. Boudjaada a, par ailleurs, rappelé que durant la crise sanitaire du Coronavirus, l’association Ashifa a initié des actions humanitaires à travers des dons de lots de matériels, équipements et produits consommables aux établissements hospitaliers de l’Est du pays. (APS)