Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems-Eddine Chitour, a indiqué, lundi à Alger, que l’objectif tracé pour l’année 2021 dans le cadre de la feuille de route du secteur consiste à économiser un taux de 10 % de l’énergie consommée actuellement, soit 6 millions de tonnes par an. S’exprimant lors d’une rencontre avec les directeurs de l’Energie des wilayas, M. Chitour a appelé les cadres du secteur énergétique ainsi que les autres départements ministériels à s’inscrire dans l’objectif tracé dans le cadre de la feuille de route du secteur, approuvée par le gouvernement, visant à économiser 10 % de l’énergie consommée actuellement, soit 6 millions de tonnes par an. Estimant que «le modèle énergétique actuel ne fait pas de place à la création de richesse», M. Chitour a affirmé que la consommation nationale des produits énergétiques a atteint 60 millions de de tonnes par an, d’où la nécessité, a-t-il ajouté, de réussir la transition énergétique et l’exploitation des gisements des énergies renouvelables, en particulier le solaire. Rappelant les instructions du président de a République, M. Abdelmadjid Tebboune, d’arrêter les importations des carburants à partir de 2021, M. Chitour a soutenu que celles-ci impliquent de réduire la consommation du gasoil (diesel) dans certains secteurs, tels que les transports terrestres qui absorbent, à lui seul, 70 % des importations. «Nous sommes obligés d’aller vers l’exploitation des énergies propres, notamment le GPLc et l’électrique. L’objectif est de réussir la reconversion de 200000 véhicules roulant en GPLc d’ici fin 2021», a insisté le ministre. Plaidant pour l’exploitation de l’énergie électrique et hydraulique, M. Chitour a également appelé à réaliser des économies dans la consommation du gaz naturel, soutenant que cette source est également «gaspillée» et «surconsommée».