Les Algériens qui ont misé sur des moments de détente et de divertissement au bord de la grande bleue en temps de crise sanitaire doivent déchanter avec la succession de mesures portant interdiction
de la baignade prises par les autorités locales.

A moins d’une décision de déconfinement à partir du 13 juin, la saison estivale s’annonce d’ores et déjà ratée malgré l’affluence précocement visible au niveau des villes côtières qui commencent à recevoir un flux considérable d’estivants.
Elles sont en effet plusieurs wilayas du littoral à décréter une interdiction de baignade à cause de la crise sanitaire que traverse le pays, à l’image de la wilaya d’Alger qui a décidé dimanche d’interdire l’accès aux plages situées dans son territoire, et ce, jusqu’à l’ouverture officielle de la saison estivale afin d’endiguer la propagation de la pandémie de coronavirus.
Le wali d’Alger, qui a pris cette décision, la motive par l’absence des plans de contrôle, de protection et de sécurité pour les plages. Ces plans n’ont pas été encore établis par les services concernés.
À Boumerdès, le choix similaire a été justifié par l’affluence importante de baigneurs dans les principales plages de la wilaya, comme celles de la ville de Boumerdès, de Cap Djinet, de Dellys et de Boudouaou El Bahri, notamment durant le week-end.
En effet, la majorité des plages de la wilaya, au nombre de 63, dont 47 autorisées à la baignade, ont enregistré le weekend passé une forte affluence de citoyens et de familles de l’intérieur et de l’extérieur de la wilaya, et ce, en dépit des instructions des autorités d’éviter les regroupements pour arrêter la propagation du Covid-19, indique-t-on.
Le wali de Boumerdes a toutefois affirmé que les services de la wilaya «demeurent mobilisés en se tenant prêts à accueillir les estivants durant cette saison estivale, dans le cas où le coronavirus serait éradiqué».
Il a fait part, à ce titre, de l’affectation d’enveloppes financières au profit des communes côtières concernées en vue de procéder à l’aménagement des plages et à la mobilisation de toutes les conditions d’accueil nécessaires au niveau des 19 hôtels (2.406 lits) au même titre que les 15 camps de vacances (7.290 lits), 14 maisons de jeunes, cinq auberges de jeunesse et quatre piscines semi-olympiques.
A Mostaganem, les services de la wilaya ont décidé de l’interdiction de la baignade et la fermeture de toutes les plages et les voies qui mènent vers les belles plages «jusqu’à l’ouverture de la saison estivale en vertu d’une autre décision de la wilaya».
Les corps de sécurité ont été chargés à cet effet de l’application de cette décision et de la fermeture des voies menant aux plages dans les 10 communes côtières, afin d’empêcher l’affluence des citoyens sur ces espaces, qui connaissent, d’habitude, de grands regroupements d’estivants.
A Jijel, c’est une campagne de sensibilisation contre les risques de propagation de l’épidémie du coronavirus qui a été lancée avant-hier par la Gendarmerie nationale à travers plusieurs plages de la ville de Jijel, où une affluence des estivants a été enregistrée notamment sur les plages de «La petite baie», «Ouled Bounar» et «le grand phare»…
Mais depuis hier, c’est plutôt une décision d’interdiction de baignade à titre «conservatoire» qui a été prise par le wali de Jijel qui a annoncé par la même occasion le report du coup d’envoi de la saison estivale à cause du coronavirus. Du côté du ministère du Tourisme, c’est «un protocole sanitaire en cours d’élaboration» qui a été annoncé la semaine passée. Ce protocole dont l’élaboration a été confiée à un comité technique, composé d’experts et d’opérateurs du domaine du tourisme, «sera annoncé dans les prochains jours dans l’objectif de protéger la santé des citoyens et d’éviter la propagation du nouveau coronavirus (covid-19) notamment durant la saison estivale, a indiqué Abdelkader Ghaouti, du ministère du Tourisme.
Depuis, aucune indication n’a été livrée sur le contenu de ce protocole et la communication, facteur essentiel en période de crise, est restée comme à l’accoutumée le parent pauvre de la préparation de la saison estivale… n