L’entraîneur Mohamed Aziz Derouaz domine largement ses pairs qui se sont succédé à la tête de la sélection algérienne de handball, en remportant cinq titres continentaux en phases finales de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) lors de la décennie dorée de la petite balle nationale.
En effet, l’ex-patron du Sept algérien avait, durant les années 1980 (1981-1989), permis à son pays de dominer de la tête et des épaules la handball continental et de s’adjuger cinq titres consécutifs, un record vieux de 20 ans, toujours en cours et qui sera difficile à égaler dans les années à venir. Les deux autres titres (les 6e et 7e) remportés par les «Verts» l’ont été par Djaffar Belhocine (1996) et Réda Zeguili (2014), soit deux anciens élèves du mentor Derouaz, sacrés également du titre africain comme joueur.
Au total, 13 coachs, dont deux étrangers (le Roumain Mircea Costache et l’Allemand Irwin Kalderach), ont drivé le Sept algérien lors de sa participation en 22 phases finales de la compétition. Ainsi, la plupart des anciens joueurs de l’ère Derouaz ont eu l’occasion de diriger la barre technique de la sélection algérienne, dont Kamel Akkab, Mohamed Maâchou, Djaffar Belhocine, Brahim Boudrali et Salah Bouchekriou qui a drivé l’équipe nationale en quatre CAN, mais aussi le Bahreïn et les Emirats arabes unis. Le Français Alain Portes sera donc le 14e entraîneur qui va coacher les «Verts», à l’occasion de la 24e édition de la CAN en Tunisie (16-26 janvier 2020).