Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a annoncé, dans un communiqué rendu public lundi, une série de mesures accompagnant le confinement sanitaire partiel décidé dans 35 wilayas du pays, consistant essentiellement en la suspension des prières collectives dans les mosquées concernées par les horaires de confinement. Dans une instruction adressée aux directeurs des Affaires religieuses et des Wakfs des wilayas, le ministère a précisé que «la commission de suivi au niveau ministériel appelle au respect des mesures de suspension des prières collectives dans les mosquées concernées par les horaires du confinement sanitaire». Il a été également décidé de maintenir «l’appel à la prière (El-Adhan) pour les prières suspendues en adoptant la formule (Essalat Fi Bouyoutikom), deux fois à la fin de l’appel à la prière, en sus de la suspension de l’enseignement coranique dans les différents espaces et de la fermeture des annexes du Centre culturel islamique dans les wilayas concernées». Par la même occasion, le ministère a appelé à «la stricte application de cette décision sur le terrain, en chargeant les inspecteurs à l’effet de suivre la mise en œuvre de ces mesures, tout en tenant l’Inspection générale informée de toutes les difficultés rencontrées». Cette décision intervient en application de celles prises par les services du Premier ministère, portant adoption des mesures de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus (Covid-19) pendant 10 jours, dont le retour au confinement partiel à domicile de 20h00 à 6h00 et ce dans les 35 wilayas concernées. (APS)