L’Algérie abrite les travaux de l’assemblée générale élective de la Confédération africaine d’Haltérophilie (CAH), à partir d’aujourd’hui jusqu’au 1er mars à Alger, a-t-on appris hier auprès du président de la Fédération algérienne d’haltérophilie (FAH), Aziz Brahimi. «Cette assemblée intervient après la sollicitation du dernier Congrès de l’instance africaine, qui avait souhaité la tenue des travaux de son AG élective en Algérie, durant cette période», a déclaré Aziz Brahimi, ajoutant que plusieurs personnalités de la discipline au niveau mondial et continental seront présentes à Alger. La réunion débutera, ce matin, par les travaux de l’assemblée générale ordinaire pour l’adoption des différents bilans alors que l’AGE est prévue dans l’après-midi pour élire le président et les membres du bureau exécutif de l’instance africaine. Pour la présidence de la CAH, le Libyen Khaled Mehalhal est le seul candidat à sa propre succession, alors que l’Algérie, par le biais de son président est candidate au bureau exécutif. «Les élections toucheront également les commissions technique, médical et la recherche scientifique, selon les statuts de l’instance africaine», a indiqué Mehalhal. Le bureau exécutif de la Confédération africaine d’haltérophilie (CAH) est composé du président, de cinq vice-présidents, cinq membres et un secrétaire général (SG). Outre le président de l’instance africaine et son bureau exécutif, les travaux de l’AG élective, enregistrent la présence du président de la Fédération internationale (IWF), le Hongrois Tamas Ajan, du président de la Confédération asiatique et arabe, le Qatari, Youcef Al Mana, du président de la Fédération Chinoise et<& secrétaire général de la fédération internationale d’haltérophilie, Ma Wegvang, entre autres. Plusieurs délégués de l’instance africaine sont déjà à Alger pour prendre part aux travaux. Une réunion du nouveau bureau exécutif de la CAH est prévue demain.n