La jeune Romaissa Daoud a été sacrée, samedi dernier, à Tiaret, Miss de l’excellence culturelle et créative au concours organisé par la maison de la culture Ali-Maachi, en collaboration avec l’équipe «Ouffok Tamayouz» de l’université Ibn Khaldoun de Tiaret.
La lauréate a décroché ce titre du concours ayant mis en lice six candidates pour le projet «patrimoine urbanistique khaldounien», devant la dauphine Naima Insaf, pour le projet «investissement dans l’éducation des générations» et ensuite Bouchra Rabah pour le projet «Tadikia» (nom local pour la charité entre voisins). Les deux dauphines ont été choisies sur la base de vote du public et l’évaluation du jury composé des professeurs Moussa Benaouda et Mokhtaria Meknes de l’université de Tiaret et Abed Fatima, membre du mouvement associatif, rapporte l’APS.
A noter que 14 sur 30 candidates parmi les étudiantes ont été retenues au tour de sélection du concours «Reine de l’excellence culturelle et créative», qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme et qui vise à découvrir les talents intellectuels, culturels et littéraires et la capacité d’exprimer des idées de manière distincte et de fournir des arguments convaincants. Le programme artistique pour célébrer cette journée à Tiaret comporte également une représentation de la pièce «Parfum de vie», écrite et mise en scène par l’artiste Nadia Sahnoun.