napec

Le candidat à l’élection présidentielle du 12 décembre prochain, Ali Benflis, a posté ce mardi une vidéo sur sa page Facebook pour réagir au communiqué du procureur de la République près le Tribunal de Bir Mourad Rais (Alger) d’hier dans lequel il était annoncé qu’un « des éléments du staff électoral » de l’ex-premier ministre, a été arrêté pour « des actes d’intelligence avec un Etat étranger » (lire l’article de « Reporters » en cliquant ICI).  

Le postulant à la présidence précise que l’accusé S.B ne fait partie de son staff de campagne et revient sur l’histoire de son compte bancaire dans le Crédit du Nord en France. Ali Benflis s’interroge également sur le lien entre le compte bancaire qui lui appartient à lui et à sa femme et les accusations d’espionnage.  

Voir la vidéo de Ali Benflis ICI

L’intervention vidéo de Ali Benflis survient après le communiqué, rendu publié hier soir, de la direction de campagne du candidat, qui était la première réaction officielle du staff du candidat.

Texte du communiqué de la direction de campagne de Ali Benflis:

« Le parquet prés le tribunal de Bir Mourad Rais, a fait paraitre ce jour 9 décembre 2019,un communiqué, relayé par des medias, par lequel il informe l’opinion publique des détails de l’affaire de l’infiltration de la direction de campagne du candidat aux élections présidentielles Ali Benflis, par le nommé B-S au profit de puissances étrangères.
M. Ali Benflis  tient à rappeler, encore une fois, que le mis en cause ne fait pas partie de sa direction de campagne dont la liste a été rendue publique, et que sa présence au cours de ses meetings électoraux est en relation exclusive avec l’aspect technique lié à la sonorisation , eu égard aux compétences de ce dernier en la matière.
Au sujet du compte bancaire dont il est fait état, M Benflis rappelle qu’il s’agit d’un compte commun ,domicilié au crédit du nord, ouvert avec son épouse en 1998 à Marseille, puis transféré à Paris quelques années après, compte cité par ailleurs dans ses déclarations de patrimoine publiées en 2004 et 2014 à l’occasion de sa candidature aux élections présidentielles et le 2 mars 2019 lors des élections présidentielles annulées.
Le 21 Mars 2019, le crédit du nord a décidé de clôturer le dit compte, au motif qu’il était propriété d’un homme politique étranger, et a envoyé par courrier aux époux Benflis, un chèque de banque d’un montant de 11057,91 euros, qui ne peut être recouvré que par son dépôt sur un compte ouvert à l’étranger au nom de ces derniers.
Les époux Benflis, qui n’ont pas recouvré leurs droits à ce jour, ont accepté l’offre de M. B-S qui s’est proposé, sans résultat d’ailleurs, de trouver une solution à ce problème.
M. Benflis est convaincu que l’amalgame sciemment entretenu, entre une affaire d’intelligence avec une puissance étrangère, dont il est victime, et un problème de recouvrement d’un chèque personnel, à la veille du scrutin électoral, ne peut avoir d’autre but que de porter atteinte à son honneur, à son honorabilité et à son image auprès du peuple Algérien.
Ces faits, attestés par des documents probants, en la possession de M. Ali Benflis, doivent être portés à la connaissance de l’opinion publique
Alger le 9 décembre 2019

Ali Benflis »