La guerre en Ukraine fait monter les risques, mais aussi les craintes, chez les ressortissants étrangers dans ce pays. C’est le cas des citoyens algériens dont la situation se complique face à une offensive russe qui, visiblement, fait des victimes parmi les civils.

Par Feriel Nourine
A l’instar des ressortissants des autres pays, la réaction de la communauté algérienne présente et établie en Ukraine n’a pas tardé à se manifester, quelques heures après le déclenchement de l’opération militaire russe, à travers quelques messages postés sur les réseaux sociaux pour alerter les autorités du pays.
De son côté, l’ambassade d’Algérie à Kiev a appelé, dès jeudi, les Algériens à rester chez eux, faisant valoir la déclaration de la loi martiale et les instructions des autorités de l’Ukraine.
«Compte tenu des développements dangereux en matière de sécurité en Ukraine et de la déclaration de la loi martiale, les citoyens algériens présents dans ce pays doivent respecter les instructions des autorités ukrainiennes, notamment celle de rester à la maison sauf en cas d’absolue nécessité», a écrit la représentation diplomatique algérienne dans ce pays.
Le même jour, le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger a, à son tour, donné des orientations aux Algériens se trouvant en terre ukrainienne, leur demandant de suivre les instructions de l’ambassade d’Algérie sur place. Assurant qu’il suivait les développements en Ukraine, le département dirigé par Ramtane Lamamra a expliqué qu’il le faisait à travers l’ambassade d’Algérie à Kiev et en coordination avec les ambassades d’Algérie à Warsaw (Pologne) et Bucarest (Roumanie).
«Le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger continue de suivre les développements de la situation dans la république de l’Ukraine et assure de son entier souci à œuvrer et coordonner les efforts pour assurer la sécurité des membres de la communauté nationale établis dans ce pays par le biais de l’ambassade d’Algérie à Warsaw et Bucarest», a indiqué ce ministère dans un communiqué.
A l’adresse des familles des membres de la communauté nationale en Ukraine, la même source a informé de la mise à disposition d’un numéro vert pour s’enquérir de la situation de leurs proches dans ce pays.
Face à une situation qui s’aggravait vendredi, le même département s’est de nouveau exprimé dans un communiqué pour appeler les citoyens algériens présents et établis en Ukraine à faire preuve d’une «extrême prudence» et à ne sortir de leurs lieux de résidence qu’en cas d’urgence.
«Suite aux développements en République d’Ukraine, le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger appelle les citoyens algériens présents et établis dans ce pays à faire preuve d’une extrême prudence et à ne sortir de leurs lieux de résidence qu’en cas d’urgence», a précisé la même source. Hier, l’Union générale des Algériens de la diaspora a réagi à la situation des Algériens se trouvant actuellement en Ukraine, appelant les autorités algériennes à agir pour les protéger.
«La communauté algérienne se trouve dans une situation difficile», a indiqué le président de l’union, Said Benrakia dans un entretien à El Khabar.
Estimant nos ressortissants se trouvant dans ce pays en guerre à 10 000 personnes, «dont des étudiants, des familles et même des sans-papiers», M. Benrakia s’est inquiété de leur sort.
«Certains de nos ressortissants ont décidé de rejoindre les frontières des pays voisins, comme la Pologne, en laissant tout derrière eux», a-t-il fait savoir, avant de lancer un appel aux autorités algériennes pour «prendre en charge les membres de la communauté qui sont restés chez eux, ainsi que ceux qui se sont réfugiés dans des pays voisins, et de préparer leur rapatriement».
M. Benrakia a également appelé les membres de la communauté qui se trouvent toujours en Ukraine à «faire preuve de prudence» à «rester chez eux à et se tenir éloignés des endroits qui pourraient être la cible de bombardement comme les institutions gouvernementales, les rassemblements militaires et d’autres endroits dangereux».
Cet appel intervenait alors que l’offensive militaire russe en Ukraine gagnait du terrain sur le champ des opérations. Hier, l’armée russe a reçu l’ordre d’élargir son offensive sur l’Ukraine, affirmant que Kiev avait refusé des négociations.
«Aujourd’hui, toutes les unités ont reçu l’ordre d’élargir l’offensive dans toutes les directions, en conformité avec le plan de l’offensive», a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué. Plus tôt dans la matinée, des combats ont opposé les forces russes et ukrainiennes dans la capitale Kiev qui a instauré un couvre-feu entre 17H00 et 08H00.