En prévision du mois sacré qui débutera dans moins d’une semaine, le lait en sachet sera disponible en quantités suffisantes au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou pour répondre à la demande locale et éviter toute éventuelle perturbation de ce produit de large consommation, a rassuré le directeur du commerce de la wilaya de Tizi Ouzou, Adjabi Kada, qui s’est exprimé, hier, sur les ondes de la Radio locale.

Dans le cadre du programme «Spécial Ramadhan», un dispositif de contrôle d’envergure réparti sur trois axes a été mis en place par la Direction du commerce de la wilaya de Tizi-Ouzou. Il s’agit de celui relatif au contrôle de la qualité des produits alimentaires mis sur le marché local, la régulation du marché pour veiller sur la stabilité des prix et l’approvisionnement du marché.
Le premier responsable du commerce au niveau local a affirmé que l’ensemble des agents de contrôle des pratiques commerciales, de la qualité et de la répression de la fraude seront réquisitionnés durant ce mois sacré qui auront pour mission de veiller rigoureusement au contrôle de la qualité des produits, mais aussi sur la lutte contre la fraude commerciale. Pour cela, il a annoncé le gel de la période des congés annuels et des reliquats pour l’ensemble du personnel de sa direction pour le bon déroulement de ce programme. Le même directeur a mis l’accent sur le renforcement du contrôle des produits alimentaires de large consommation à prix régentés et ceux subventionnés par l’Etat. «Des commissions mixtes regroupant des agents de commerce vétérinaires et ceux de la santé auront pour mission de contrôler la qualité et la validité des denrées alimentaires des couffins de Ramadhan», a-t-il noté.
Le directeur a tenu à rassurer le consommateur que ses services veilleront de plus près sur la stabilité des prix en vue de préserver son pouvoir d’achat. Dans le même contexte, il a affirmé que des interventions nocturnes sont programmées par leurs agents au niveau des espaces commerciaux et des restaurants Iftar.
Interrogé sur le phénomène du changement d’activités commerciales de commerçants durant le mois sacré et qui crée une certaine anarchie sur le marché, Adjabi Kada a affirmé que toute activité créée en dehors d’un registre du commerce est illégale. Tout en insistant que l’auteur de cette pratique sera sanctionné par la fermeture administrative de son local et d’une amende.
Dans le cadre de la préservation de la santé publique, M. Kada a indiqué qu’un contrôle en amont a été mis en place pour garantir le respect de la chaîne de froid des produits alimentaires et le contrôle des produits périssables. Une initiative qui a été menée en étroite collaboration avec les services de la Sûreté de wilaya et ceux de la Gendarmerie. D’après lui, ce contrôle se fera en usant de la technique des thermomètres infrarouges pour identifier la température du produit alimentaire.

S. O.