Les commerçants sont tenus de déclarer leurs espaces de stockage des produits alimentaires auprès des services externes du secteur du commerce avant le 31 juillet prochain en vue de leurs conférer un rôle clé en termes d’approvisionnement du marché en produits alimentaires essentiels, a affirmé le ministère du Commerce dans une note adressée aux directeurs régionaux et de wilaya. Dans ce cadre, un fichier sera établi contenant les coordonnées de chaque opérateur économique, quelle que soit la nature de son activité, importateur, grossiste, agriculteur ou artisan. Le ministère a souligné «l’impératif de déclarer les dépôts de stockage des produits alimentaires auprès de ses services externes», qui établiront une fiche contenant toutes les informations nécessaires dont la superficie, la capacité de stockage, la nature et la quantité des produits alimentaires. Ces mesures doivent être prises avant le 31 juillet prochain au plus tard. Passée cette date, tout espace de stockage non déclaré est considéré désormais «illicite», selon le document. Les contrevenants encourent la saisie des produits alimentaires et la fermeture de l’activité en sus de poursuites judiciaires. Les espaces de stockage des produits alimentaires constituent un élément essentiel de la régulation du marché en matière d’approvisionnement et de maitrise des prix. Utilisés pour le stockage des produits alimentaire de large consommation, ces espaces se trouvent souvent dans des zones urbaines sans adresses ni documents (registre de commerce, carte d’agriculteur ou d’artisan etc.).(APS)