Le ministre du Commerce et de la promotion des exportations, Kamel Rezig, a révélé, lundi à Blida que les services de son département ont, ces dernières années, recensé quelque 6000 importateurs fictifs à travers le territoire national. S’exprimant à l’ouverture des travaux d’une journée d’information sur «le rôle des médias dans la promotion des exportations hors hydrocarbures», M. Rezig a indiqué que l’opération d’assainissement initiée par le Gouvernement a permis de recenser quelque 6000 faux importateurs qui activaient avec des registres de commerce fictifs ou loués. Les mesures d’assainissement de ce secteur d’activité, entamées par le Gouvernement durant les années 2016, 2017 et 2018 ont permis de réduire le nombre des importateurs, en passant de 45 000 à 15 000, a ajouté le ministre, qui a souligné que ce chiffre est appelé à baisser encore pour être ramené à 9000 importateurs prochainement. M. Rezig a salué, à l’occasion, les résultats réalisés dans le domaine de la promotion des exportations hors hydrocarbures avec un chiffre de 3,4 milliards de dollars de volume des exportations fin septembre dernier, chiffre qui atteindrait les 4 milliards de dollars à la fin de l’année en cours, a-t-il ajouté. Le ministre du Commerce a observé que l’Algérie n’a jamais atteint de résultats similaires dans le volume des exportations hors hydrocarbures, rappelant que cette augmentation fait partie des engagements du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Il a ajouté que le défi actuel est de maintenir ces résultats qui sont «un indicateur d’une économie nationale forte basée sur les exportations». n