La Maison de la culture Mouloud-Mammeri, la daïra et l’Assemblée populaire communale de Beni Douala, l’Organisation nationale des moudjahidine, l’Organisation nationale des enfants de chouhada, le Comité du village Ath Mesbah et l’Association culturelle Imache-Amar d’Ath Mesbah (Beni Doula) se sont associés pour rendre hommage au nationaliste Imache Amar, l’un des initiateurs du premier parti nationaliste algérien, l’Etoile nord-africaine, fondé en France dans les années 1920. Ces festivités sont organisées à l’occasion de la commémoration du 57e anniversaire de sa disparition (1895 -1960). Il a commencé son militantisme dans les rangs de la CGT, en France. «Imache Amar, un intellectuel dans le mouvement national» est le slogan choisi pour cette commémoration qui a débuté, dans la journée d’hier, à la Maison de la culture de Tizi Ouzou et se poursuivra, aujourd’hui, à Ath Mesbah, le village natal du défunt nationaliste algérien. Des expositions sur sa vie et son parcours dans le Mouvement national sont abritées depuis hier par la maison de la Culture de Tizi Ouzou et les activités commémoratives se poursuivront, aujourd’hui au village Ath Mesbah par le regroupement de la délégation devant la stèle commémorative de Beni Douala où sera déposé, une gerbe de fleurs. Une exposition retraçant la vie et l’œuvre du défunt s’est tenu au lycée Imache-Amar de Beni Douala. La projection d’un film documentaire sur le parcours d’Imache Amar dans le mouvement national est au programme suivie des conférences débats. «Imache et Abane, mêmes perspectives», présentée par Aït Ahmed Ouali, membre de l’Organisation nationale des moudjahidine et président de l’association de wilaya Thagrawla, «Imache Amar, l’intellectuel du mouvement national», présenté par Gacem Mokrane, historien, et «Imache Amar, «l’intellectuel indépendantiste», présenté par Rachid Oulbsir sont les thèmes des exposés évoquant le parcours et l’engagement de l’un des pères fondateurs du nationalisme algérien.n