Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exhorté lundi Israël «à suspendre et annuler» sa décision récente de construire près de 800 logements dans des colonies de Cisjordanie occupée. Cette décision «constitue un obstacle majeur à la réalisation de la solution à deux Etats et à une paix juste, durable et globale» au Proche-Orient, souligne le chef de l’ONU dans un communiqué. «L’établissement de colonies par Israël dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, incluant Jérusalem-Est, n’a pas de validité légale et constitue une violation flagrante du droit international», insiste Antonio Guterres. Le développement des colonies «érode encore plus la possibilité de mettre fin à l’occupation et d’établir un Etat palestinien souverain contigu et viable, sur la base des lignes d’avant 1967», ajoute-t-il. Israël a approuvé dimanche la construction de 780 logements dans des colonies de Cisjordanie occupée, ordonnée en début de semaine dernière par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Plus de 450.000 Israéliens résident dans des colonies en Cisjordanie, où vivent 2,8 millions de Palestiniens.