Les consultations qui ont eu lieu entre les représentants des mouvements signataires de l’Accord d’Alger et le gouvernement de transition à Bamako s’inscrivent dans le cadre des efforts de l’Algérie en sa double qualité de chef de file de la médiation internationale et de président du Comité de suivi de l’accord (CSA). Elles se sont déroulées dans le prolongement des travaux de la 45e session du CSA, le 6 octobre 2021 à Bamako. Ces discussions ont été l’occasion, pour le ministre malien de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, le Colonel-major Ismail Wagué, de faire le déplacement à Alger et de déclarer, samedi 23 octobre, que l’Algérie a donné l’opportunité aux Maliens d’aplanir certaines difficultés pour la mise en oeuvre de l’Accord de paix et de réconciliation au Mali « Je remercie sincèrement l’Algérie de nous avoir donné l’opportunité entre Maliens de se retrouver ici, dans un climat apaisé afin d’aplanir certaines difficultés pour la mise en oeuvre de l’Accord » de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger, a déclaré ce membre important du pouvoir militaire de transition au Mali. « L’Algérie, qui est non seulement le parrain mais aussi le chef de file (de la médiation internationale) a toujours soutenu le processus de sa création à nos jours. Il est important de signaler que cette rencontre ici en Algérie était extrêmement importante dans la mesure où elle intervient à un moment où les tensions étaient palpables entre les différentes parties signataires de l’accord », a-t-il ajouté. Le ministre malien a, en outre, remercié « les mouvements signataires pour leur esprit de coopération et de compréhension », les appelant à se mettre ensemble « pour aller vers la mise en oeuvre de l’accord au bénéfice des populations » maliennes. Le colonel-major Ismaël Wagué, ainsi que les premiers responsables des mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, ont été reçus, vendredi à Alger, par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra. n