La police des frontières colombiennes a fait une drôle de découverte jeudi, à l’aéroport de Bogotá : quatorze maillots de la sélection colombienne imprégnés chacun de plus de 5 kg de cocaïne. Les narcotrafiquants,

qui avaient dissous la drogue grâce à un processus chimique, comptaient envoyer les maillots à Groningue, aux Pays-Bas. Les maillots étaient emballés avec des tenues traditionnelles colombiennes. «Profitant de la passion des supporteurs pour notre sélection, (les narcotrafiquants) ont décidé d’imprégner les vêtements de chlorhydrate de cocaïne», a précisé la police.