La Turquie a vivement condamné jeudi le geste d’un eurodéputé grec qui a déchiré un drapeau turc lors d’une séance au Parlement européen, dénonçant un acte « raciste » qui risque d’aggraver les tensions entre Ankara et Bruxelles. Mercredi soir, lors d’un débat sur la situation des migrants dans les îles grecques, le député européen indépendant Ioannis Lagos a critiqué la Turquie avant de brandir une feuille de papier sur laquelle était imprimé un drapeau turc et de la déchirer. « Vous ne faites que caresser dans le sens du poil la Turquie, qui nous inonde de flux ininterrompus de migrants. Et ce drapeau turc est un drapeau baigné de sang. La seule chose à faire, c’est de dire « Dehors, les Turcs »« , a-t-il lancé en accomplissant son geste. La Turquie a réagi avec colère par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu. « Les mentalités racistes savent comment nous brisons les doigts qui s’approchent de notre drapeau (…) Que les enfants gâtés de l’Europe apprennent à se tenir à leur place. L’Europe doit dire +stop+ à l’hostilité envers l’islam« , a-t-il déclaré sur Twitter.