Le Conseil national économique, social et environnemental (CNESE) organisera mardi à Alger une journée d’études sur le partenariat entre les secteurs public et privé avec la participation de représentants de différents départements ministériels, instances et entreprises publiques et privées, a indiqué lundi un communiqué de l’institution consultative. Ce modèle de partenariat «revêt une importance majeure et constitue un choix stratégique pour l’Algérie» en ce qu’il «tend à rationnaliser les dépenses publiques et à alléger le fardeau découlant du recours au modèle classique qui dépend du Trésor dans le financement, la réalisation et la maintenance des infrastructures et des installations publiques», a précisé le CNESE.
Pour atteindre cet objectif, l’Algérie compte «mettre en place une politique permettant au secteur privé national et étranger d’adhérer à cette démarche stratégique dans le cadre de différents contrats de partenariat public-privé», a ajouté la même source. Des représentants du patronat, de banques nationales, de compagnies d’assurance et de la société civile, ainsi que des chercheurs prendront part à cette journée d’étude qui entend permettre aux responsables de la gestion du partenariat privé-public, aux juristes, aux conseillers techniques et aux avocats de maîtriser les procédures juridiques et institutionnelles nécessaires au succès des projets tracés au titre de ce type de partenariat. La rencontre sera également mise à profit pour prendre connaissance de l’expérience algérienne en la matière dans nombre de secteurs, notamment au niveau du port de Béjaïa et les projets de dessalement de l’eau réalisés dans le cadre de ce partenariat.
La journée d’étude verra également la participation d’experts internationaux qui enrichiront les débats, par visioconférence, depuis le Canada, les Etats-Unis d’Amérique, la France, le Cameroun et la Tunisie. <