Le président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Khelladi Bouchenak Sidi Mohamed, a recommandé l’adoption des 54 engagements du président de la République, Abdelmadjid Tebboune comme document de travail pour l’élaboration du programme d’action du conseil en vue d’accompagner le gouvernement dans leur mise en œuvre, a indiqué vendredi un communiqué de l’institution consultative.

“M. Bouchenak, qui a présidé mercredi une réunion du bureau du CNESE, a recommandé l’adoption des 54 engagements du président de la République comme document de travail pour l’élaboration du Programme d’action du conseil en vue d’accompagner le gouvernement dans leur mise en œuvre, saluant les efforts du gouvernement visant la mise en œuvre des conclusions de la Conférence nationale sur la relance économique”, a précisé la même source.

Lors de la réunion consacrée notamment à l’élaboration du projet de règlement intérieur et de la charte d’éthique et de déontologie de l’institution, sa feuille de route et le calendrier de ses travaux, “M. Bouchenak a mis l’accent sur la nécessité de s’en tenir aux missions et attributions du conseil”, rappelant son rôle purement consultatif et sa qualité d’espace de concertation et de dialogue national et de mécanisme d’évaluation des politiques publiques qui émet son avis sur les questions économiques, sociales et environnementales.

Le premier responsable du CNESE a également insisté sur “le respect de la date butoir de la mi-mars pour l’achèvement des travaux prioritaires, dont le règlement intérieur et le code d’éthique et de déontologie de l’institution et la mise en place d’un tableau de bord relatif aux engagements du président de la République avec leur catégorisation par thématique afin de permettre aux commissions permanentes du bureau, en coordination avec les différents départements du conseil, de préparer des rapports et des études et d’émettre des recommandations à cet égard.

Il a demandé à chaque commission permanente de “mettre en place sa propre feuille de route, à condition qu’elles soumettent les résultats de leurs travaux périodiquement tous les trois mois”, insistant sur la révision “des feuilles de routes réalisées depuis l’installation du Conseil tout en unifiant leurs formes et contenus pour les soumettre à l’Assemblée générale (AG) du Conseil dont la session ordinaire est prévue pour la fin mars”.

Pour rappel, le bureau du CNESE est constitué des présidents des sept commissions permanentes, à savoir: la commission des compétences, du capital humain et de la transition numérique, la commission de la concurrence, de la régulation et de l’économie mondiale, la commission de la démographie, de la santé et des territoires, la commission de l’environnement, de la transition énergétique et du développement durable, la commission de la gouvernance financière et des politiques économiques, la commission des processus démocratiques et de la participation citoyenne et la commission des Algériens établis à l’étranger”, conclut le communiqué.