Par Bouzid Chalabi

Sur 560 000 employeurs affiliés à la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas),  170 000 d’entre eux ont bénéficié de mesures exceptionnelles liées à la suppression des pénalités de retard de paiement des cotisations à la sécurité sociale. Un dispositif qui prend fin le 31 janvier 2022.

C’est la Directrice générale de la Cnas, Hind Nassah, qui l’a confirmé lors de son passage à la Chaîne II de la Radio nationale.  Pour la Directrice générale, « il a été ainsi permis aux 170 000 employeurs, bénéficiaires de mesures d’exceptions, de clarifier la situation de leur employé ». Non sans préciser : « Par contre, 2 100 employeurs ont sollicité un échéancier de recouvrement de leurs dettes de cotisation. » Elle a en outre souligné : « Ces mesures extraordinaires,  approuvées par le Président de la République  Abdelmadjid Tebboune, contribueront  à réduire la charge pesant sur les débiteurs dans le domaine de la sécurité sociale  et, par ailleurs, de clarifier leurs positions vis-à-vis de la Cnas. Cela en les exemptant totalement des majorations et amendes de retard de paiement des cotisations de base comme c’est de rigueur ». Elle a en outre informé que les mesures précitées, en vigueur depuis  le 21 août 2021, seront valables jusqu’au 31 janvier 2022. « Cela va permettre aux entreprises concernées de poursuivre leur activité et par ricochet de maintenir les postes d’emploi. »  Non sans rappeler que les mesures d’exception visent à contribuer à la mise en œuvre  du programme de relance économique du pays initié par le chef de l’Etat. Enchaînant dans ce sens que «  le but recherché à travers les exceptions est de faciliter l’activité des employeurs ».

Hind Nassah a, également, à cette même occasion lancé un appel aux employeurs à accéder à la plateforme en ligne « et surtout   rapidement à toute sorte de services de la Caisse ainsi qu’à se renseigner sur tel ou tel point précis ».

Interrogé sur le nombre exact  de personnes disposant de la carte « chifa », l’invitée de la radio a révélé qu’il s’élève à 16 millions. A propos de la couverture sociale, «  26 millions de personnes en bénéficient, soit 75% de la population algérienne », a-t-elle révélé. Elle a ajouté sur le même registre que les personnes atteintes de maladie chronique représentent plus de 80% des bénéficiaires de la gratuité des médicaments tous les trois mois mais « déplore que ce dispositif soit souvent ignoré par certains malades ».

Soulignons que la Directrice générale de la Cnas a annoncé à la même occasion  l’ouverture  prochaine de  nouvelles agences dans 10 wilayas.  «  Permettant ainsi d’éviter de  longs déplacements aux affiliés à la Cnas habitant dans des zones dépourvues de caisses », a-t-elle conclu.