Le blocage du cargo algérien “Timgad” au port belge de Ghent est en cours de résolution, a appris l’APS ce 23 novembre auprès de la Compagnie nationale algérienne de navigations (CNAN-Nord). “La situation du Timgad est en voie d’être réglée”, a précisé à l’APS le directeur général de cette Compagnie, Smain Abdelmalek.

Il a rappelé que les raisons du blocage sont liées, essentiellement, à des “défaillances techniques constatées” et à “un retard dans le payement des salaires des employés”. “Le Timgad est bloqué suite à un contrôle de l’état du pavillon ayant conduit à des prescriptions techniques et autres liées à des retards de payement des marins”, a-t-il dit, soulignant que ce cargo “n’est pas déclaré en situation d’abandon”.

Des médias étrangers avaient affirmé que le blocage des navires algériens est dû à un «non-respect du droit maritime» suite à «des salaires impayés et des défaillances techniques».

Sur les trois navires cargos qui étaient bloqués sur la rive Nord de la Méditerranée depuis quelques semaines, deux sont encore bloqués.

Le “Timgad” et un autre cargo algérien en Espagne, sont “les deux seuls navires algériens encore bloqués” dans des ports étrangers, a-t-il assuré. M. Abdelmalek a rappelé que le navire de transport de marchandises “Saoura”, bloqué au port de Brest (France) depuis le 29 octobre dernier, a été libéré la mi-novembre.